Histoire vraie

13 mai 2017

Il y avait dans mon village, un jeune, un peu sacripant,de vingt cinq ou vingt six ans, qui, ayant flairé un magot chez une veuve bien conservée, lui proposa de l’épouser…
Tous les gens de sa famille se récrièrent à qui mieux-mieux, mais lui ne les entendit guère … « Avec les sous de la vieille, j’en achèterai une jeune » plaisantait-il les soirs de bringue, dans le café de la place…
Le mariage, certes, eut lieu, mais la mariée était solide… Elle veillait sur ses deniers et l’obligeait pour  manger, comme tout le monde à travailler…
Au bout de deux ou trois années, que croyez-vous qu’il arriva? Le mari fut écrasé,lors de la coupe affouagère, par un grand arbre de la forêt! 
La vieille vécut vingt ans de plus et ne reprit jamais mari, si elle reçut quelques amants, nul ne le sut…

Ralliements

11 mai 2017

Vous qui voulez vous rallier,
Venez! Venez! Approchez!
N’oubliez pas de frapper
Consignes vous seront données:
Avant de franchir la porte,
Vous devez vous décharger,
Ici, aucun, rien, n’apporte,
Vous devez vous dénuder!
Le chapeau, première chose,
Votre nom, votre renommée,
Ici chacun perd sa prose,
Celle du Maître est adoptée
Vous retournez votre veste?
Ne le faites pas ainsi!
Inutile est votre geste:
Le vêtement est aboli.
Otez donc votre chemise!
 Pour entrer dans trou de souris,
Le tissu n’est pas de mise,
Le pantalon tombe aussi.
Comme un esclave soumis,
Un caniche obéissant,
Avancez-vous en rampant.
Venez, en pleine dévotion,
Baiser le pied du gourou,
Sans vous poser de questions:
Il décidera pour vous.  

Ma tondeuse

11 mai 2017

Ma tondeuse est en colère:
Sa lame plantée dans la terre,
Elle refuse d’avancer,
Elle refuse de faucher.
J’ai eu beau la supplier,
Redresser  son lourd couteau,
Elle vibre et faut oublier,
Le temps où il faisait beau.
J’ai bien voulu négocier
Pour sa pénibilité
Mais elle ne m’a pas écouté!
J’en suis baba, j’en suis scié.
Elle dit, elle veut, elle exige
Une lame neuve, équilibrée.
Elle dit, elle veut elle exige
D’être toute réparée.

En chargeant les sacs

9 mai 2017

Alors que je rangeais mon sac tranquillement
Un bon coup de klaxon me fit lever les yeux
Une grosse voiture, jolie dame, au volant
A qui je répondis par un geste chaleureux.
N’avais pas reconnu la personne en question,
Mais face à la beauté, je frissonne, je fonds.
Etait-ce une déesse connue il y a longtemps
Que je n’aurais pas reconnue pour autant?
Comme elle se garait tout près de ma voiture
J’attendis, l’oeil interrogateur, l’esprit à l’aventure
Serais-je, moi, le vieux, le  pauvre petit poète
L’objet de vos recherches, l’objet de votre quête?
Elle sourit gaiement: j’ai fait erreur de geste.
Et quand je lui offris quelques petits poèmes
Je vis ses joues rosir de l’ émotion que j’aime
Juste une impression… Voyons! Restons modeste!

Dans les rues, déjà…

8 mai 2017

Tous les ingrédients de la haine

Ont été jetés dans la jatte!

Demain la France sera en peine:

Certains ont sorti leurs battes.

Les insultes, les mensonges

Les fake news et les rumeurs

Ont déclenché, sournois, un mal qui entier ronge,

Ont semé la sanie dans esprits et  dans coeurs.

Les crocs seront sortis, sortis au moindre heurt

Les avanies, les cris et même les menaces

Vont gonfler, fermenter, remplacer  la ferveur

De l’humanité ne reste guère de traces…

Aujourd’hui, juste un radotage

8 mai 2017

Les politiques

Ils sont forts pour les leçons de morale

Tous ces députés, sénateurs et ministres

Mais ils montrent à l’Assemblée Nationale

L’exemple d’une violence des plus sinistres !

Ils clouent aux piloris de leur dur jugement

La mère qui dérobe pour servir ses petits

Un morceau de viande ou un vêtement

Mais qu’une élection ait lieu là ou ici

Ils se comportent tous_ adultes paraît-il_

Comme des enfants d’école maternelle

Accusations de triche, de fraude, en péril

Leur ego démesuré, leur ambition démentielle !

 

Ce texte date du 19 novembre 2012…

Que sera la nouvelle vague qui s’annonce?

J’ai  le souvenir d’élus qui, oubliant souvent leur propre besoin, faisaient passer l’intérêt commun avant tout…

C’est vrai qu’ils étaient élus de petite commune… Mais quitte à perdre leur récolte, ils s’occupaient de l’urgence  du pays… Les autres D’ABORD!!

Sera-ce le cas des nouveaux qui se présentent? Venir de « la société civile » ne serait-ce pas avoir prouvé que l’intérêt personnel a d’abord primé sur l’intérêt commun?

Moralisation, OUI!!! Que tout élu qui a commencé par augmenter l’indemnité qu’il percevra soit invalidé!!!

??????????????????????????????????????

Résultats

7 mai 2017

Ce soir sera le triste jour

Où de l’urne sortira

Le nom honni de toute façon

Par la moitié de la nation!

Quel qu’il soit, il déclenchera

Des invectives, des rancoeurs

Ce ne sera pas « haut les coeurs! »

L’amertume régnera.

Il faudrait être magicien

Pour transformer l’amer en miel

Il faudrait être musicien

Pour rendre un peu de bleu au ciel!

Sportifs! Ayez l’esprit civique!

6 mai 2017

Au lieu de perdre votre énergie

En courses, en shoots, en escalades,

En pédalages à l’envi,

En haltères, en estocades,

Ayez au moins l’esprit civique

De servir la société,

Par transformation physique

Des efforts en électricité,

De quoi mieux vivre, sans épuiser

Les ressources de la planète!

Que chaque agrès _ obsolète _

En générateur soit transformé!

A un annonceur du bon coin

5 mai 2017

(qui imagine que je lui ai répondu uniquement pour connaître son adresse…)

Je vous plains car votre monde

Est crainte de l’humanité

Vous ne voyez à la ronde

Que menace, iniquité…

Si votre adresse est secrète

Allez donc sur le marché

Vous pourrez vendre vos bêtes

En toute tranquillité!

A moins que cette recette

Dans votre comptabilité

A passer aux oubliettes

Soit peut-être destinée?

S’il s’agit d’une magouille

Ben, ne comptez pas sur moi

Ne suis pas une fripouille

Je respecte trop les lois.

Grande lessive!

4 mai 2017

Entre mensonges et invectives

Ce fut une grande lessive

Non  de la bue salutaire

Que lavait la crasse et la terre.

Entre mépris et insultes,

Et les sous-entendus occultes,

Les poissonnières

De naguère

Auraient bien là trouvé leur place!

Arguments sûrs? Aucune trace!

Juste l’envie de rabaisser

Juste l’envie de néantiser.

Comme des coqs de basse-cour,

Sur leurs ergots,

Cocorico!

Ni jeux de mots, ni calembours…

« Tu as mal fait tu es un nul

_ Tu ne sais pas faire tes calculs

_ Tu n’es qu’un pauvre sous-produit

_ Tu chantes linotte, cui-cui-cui »

Ce n’était pas débat de Maîtres

C’était la preuve du non-être.

1...34567...219