Eh! Les chouchous du monarque!

13 octobre 2018

Eh! les chouchous du monarque

Si vous vouliez bien respecter

Les clôtures et les parcs,

Tout le monde en saurait gré!

Lancés en meute, vos chiens,

Ne s’arrêtent devant rien.

Pour sortir un pauvre faisan

Un lapin, un lièvre, un faon,

Ils dérangent les animaux

Qui paissent paisiblement

Ils sont causes de grands maux

De fuites inopinément.

Jamais après leurs ravages

Vous ne cherchez à pallier

A réparer leurs dommages

A redresser les piliers.

Quant à vos plombs qui se baladent

Balles perdues dans tous les coins

Ne nous contez pas de salades

Parfois, hélas! Elles frappent loin!

 

 

 

FOIRE AUX MAROQUINS

12 octobre 2018

Ah! présentez sans retard

Des idées fortes, pas des dinars,

Votre lettre de motivation,

Car notre Etat, c’est sinistre,

Est à la recherche de ministres.

Au moins au moyen orient

On cherche parmi les bonnes gens

Des têtes  posées et réfléchies

Pour gouverner le pays!

Les maroquins sont à l’encan

Au plus offrant! Au plus offrant!

Que ce soit en euros ou en francs

Personne ne veut, évidemment,

Se plier aveuglément,

Obéir si servilement!

Au plus offrant! Au plus offrant!

Personne ne veut, évidemment,

Etre noté, comme un enfant,

Evalué, comme, à la foire,

Le sont les bœufs, pour l’abattoir!

 

Mademoiselle de Jonquières(film)

12 octobre 2018
Synopsis

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère…

Peinture de la fausseté des relations dans certains milieux? Réussie!

Une belle histoire de manipulations féroces? Cécile de France lui apporte sa « noblesse » et tout son croustillant.

Une histoire qui fait mal à qui n’est pas coupable? C’est tellement courant dans certains milieux!

Une histoire qui se termine bien? On peut le considérer dans la mesure où l’amour va triompher des méchancetés et où une amitié vraie montre son visage…

En tous cas merveilleusement jouée.

 

Nouveau remaniement

11 octobre 2018

Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a annoncé la composition du gouvernement d’Edouard Philippe.

Edouard Philippe:ministre d’Etat, ministre de l’intérieur

Edouard Philippe: ministre d’Etat, ministre de la transition écologique.

Edouard Philippe: ministre d’Etat, garde des sceaux

Edouard Philippe :ministre des armées.

Edouard Philipe : ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Edouard Philippe: ministre de la cohésion des territoires.

Edouard Philipp: ministre des solidarités et de la santé.

Edouard Philippe : ministre de la culture.

Edouard Philippe : ministre de l’économie.

Edouard Philippe: ministre du travail.

Edouard Philippe : ministre de l’éducation nationale.

Edouard Philippe : ministre de l’agriculture et de l’alimentation.

Edouard Philippe : ministre de l’action et des comptes publics.

Edouard Philippe : ministre des outre mer

Edouard Philippe: ministre des sports

Edouard Philippe:ministre chargé des affaires européennes

Edouard Philippe : enseignement supérieur.

Edouard Philippe: ministre de la transition écologique chargée des transports.

Farce?

11 octobre 2018

 

Mesdames et messieurs croyez-moi

Quand le président d’une institution

Chargée de traquer à travers rues et bois

Les recherchés de toutes nations

Disparaît

On peut vraiment rire sous cape

Trouver les autres et pas lui

L’aura de la police se sape

Perdre son chef dans la nuit…

C’est fait!

Une pensée pour interpol

Qui trouve toujours très facilement

Le dissident qui en a ras le bol

Mais a perdu son président.

 

 

Interdiction de pisser!

10 octobre 2018

Dans certain hypermarché

Pas très loin de mon village

Un(e) petit(e) cabot(e) de quartier

Pique une crise, hurle de rage,

Fait du foin,

Si, par malheur, une déesse

Est soudainement prise à sa caisse

D’un  irrépressible besoin…

A l’instar des infirmières

Dans la salle d’opération

Pour longues interventions

Pour éviter perdition

De deux minutes d’attention

Faut-il donc que les caissières

Aient une culotte absorbante?

Qu’on place sous leur derrière

Une chaise récoltante?

 

 

 

Super, hyper etc…Leclerc et autres Lidl

10 octobre 2018

Mea culpa! Il fut un temps où j’ai trouvé que les magasins en self service étaient une bénédiction: ils mettaient à l’abri de la curiosité malsaine des petits commerçants, voire de leur dictature, étant sans concurrence à proximité…

Voilà qu’ici je découvre qu’on a jeté un aveugle dehors à cause de son chien-guide…

Ailleurs je découvre que les déesses de caisse se font durement sermonner parce qu’elles ont eu envie de pisser….

J’écrivais naguère

Les petits « cabots de quartier »

Au temps de mon service militaire, il était une catégorie de gradés particulièrement craints et détestés : les « petits cabots de quartier » ces caporaux qui croupissaient depuis des années dans le même grade faute de capacité à progresser, et qui défoulaient leur aigreur sur les « bleus » déboussolés.

Je croyais cette catégorie disparue depuis longtemps…A l’armée sans doute, mais elle a essaimé dans les entreprises : ces petits chefs inutiles qui cherchent à prouver leur existence en empoisonnant ceux qu’ils croient leur être subordonnés.

 

 

 

Les terroristes

 

Ils sont partout, les terroristes,

Ils sèment la peur sur leur piste

Faibles, incapables de dominer

Par leur courage, par leur savoir

Qu’ils aient une once de pouvoir

Ils s’acharnent à faire trembler.

Capitaines de pacotille

Dans une armée de lardons

Ils voudraient que l’on s’agenouille

A l’énoncé de leur nom.

Cabots de dépannage

Ils sont pires que juteux

Ils oppriment avec courage

Le plus faible de leurs bleus.

Sûrs de leur pouvoir suprême

Ils rapportent en grossissant

Le moindre de leurs problèmes

Pour se montrer efficients.

 

LECLERC, je maudis…

Ah ! LECLERC je maudis ta gestion méprisante

Les employés vois-tu, ne sont pas des débris

Tu embauches, tu jettes, et  les plus méritantes

Celles qui, par sourire, par quelques mots gentils

Rendent, un petit peu humaine, leur fonction

L’avenir imbécile est aux viles machines ?

Il te faut des muettes, des portes de prison ?

Des êtres qui ne soient que des buissons d’épines ?

Vendre, mais au plus vite, sans contact malsain

Sans minute perdue , encaisser sans un mot,

Afin que le client, quand il viendra demain

Soit conditionné à ne voir que robots ?

Tes «  drive » ridicules et tes « scans » idiots,

Servent c’est possible tes intérêts spéciaux

Clients n’ont qu’à payer, ces  pauvres rigolos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bicêtre!

10 octobre 2018

Après avoir

A petits pas

Pourtant

Cherché à voir,

Visité au plus plat

Longtemps

La vieille cité

Epuisé

Arrêt.

A l’heure près,

Il doit venir,

C’est assuré

Le car réservé…

Il faut tenir

Angoisse:

Pas de bus

Poisse!

Un kilomètre

Pedibus

Bicêtre!

Tempête

9 octobre 2018

Si vous vous aventurez

Au pays qu’on dit « du vent »

Ne soyez pas étonné

Réputation jamais ne ment.

Ce jour-là, changement d’horaires

Le bateau change de direction

Oubliant l’itinéraire

Pour ne pas risquer perdition.

Au loin, on distingue, fumants,

Des feux,  par Eole attisés.

Deux maisons réduites à néant

Un camping évacué

Des canadairs impuissants…

Notre bateau battu par la houle

Roule, tangue cramponnez-vous

Pour sortir prenez cagoule

La tempête arrache tout.

Pour les bouées évidemment

Cherchez-les avidement

Sont sous le lit dans la cabine

Angoisse, rage,

Peur du naufrage.

 

 

 

Peur rétrospective

8 octobre 2018

Le bateau était à quai.

Une plage se trouvait tout près…

Tentant pour des amateurs!

Départ prévu à neuf heures…

Se concertent sur le soir:

Plongeon pour tous, dès que le noir

Vaincu par les feux d’aurore

Permettra des moments d’or…

Ensuite, il sera temps

Pour le breakfast évidemment!

Mais voilà, le pilote, dare-dare,

A seven o’clock, sans crier gare,

Sans s’en soucier, lève l’ancre!

Encore heureux que le froid

Ait rabattu un peu la joie…

Certains se seraient fait un sang d’encre!

 

 

1...34567...256