erreur?!!!

23 avril 2018

Je ne sais par quelle magie le texte d’aujourd’hui s’est trouvé au 20 avril…

Le voici donc de nouveau

Quatre petits lapereaux gris

Ce matin sont sortis de leur nid

Ils ont bousculé la barrière

De fin duvet et de foin

On voit leur petit derrière

Qui se faufile dans les coins.

A plat dos pour prendre la mamelle

Ils se glissent sous leur mère

« Voyons de quoi tu te mêles?

Grogne la lapine en frappant la terre,

Mais le spectacle est si mignon

Que je m’en repais pour de bon.

CRIME DE LESE MAJESTE

21 avril 2018

 

 

Il était très en colère:

Ce gamin qui casse tout

Qui met les gens dans la galère

Qui les insulte et tout et tout

L’aurait pu simplement dire

« Allez vous faire bénir »

 

Il pourrait être son père

Le respect qui doit à qui?

Celui qui méprise la misère

Mérite-t-il quelqu’acquis?

Aurait pu simplement dire

« Allez donc vous faire bénir »

 

Crime de lèse majesté

Il a ouvert son index

Bien en vue l’a élevé

Interdit par le codex

L’aurait pu simplement dire

« Allez donc vous faire bénir »

 

En garde à vue il s’est trouvé

Pour avoir dressé son majeur

L’avoir ouvertement montré

En doigt d’honneur

L’aurait pu simplement dire

« Allez donc vous faire bénir »

 

Sera convié devant le juge

Pour une sentence appliquée

Mais les doigts sans subterfuge

Pourront encore flèches lancer

 

 

La corde

21 avril 2018

 

On lui a offert une corde,

Celle que, dans son nœud coulant,

Pour satisfaire sa horde

De milliardaires avides de sang,

Il utilise pour étrangler

Les droits du peuple affamé.

C’était un cadeau goguenard

Pour ramener à l’humilité

Un indicible vantard

Devant une docte assemblée.

Que cette corde ainsi offerte

Serve à celui qui la reçoit

Qu’elle ne soit pas en pure perte

Accrochée à la tour d’un  beffroi,

Mais à un beau chêne, certes

Bien orné des ors du roi,

Liée en attendant qu’il sorte,

Désespéré, enfin!

Dans un temps bien prévisible

(Fini le charme irrésistible)

Haï par ses concitoyens

Et qu’il la trouve sur son chemin!

.

 

 

Nettoyage (?) sur Facebook

20 avril 2018

Si tu fais du nettoyage

Jolie déesse imprévisible

Parmi les amis de passage

Prends garde: certains sont sensibles.

Ils risquent de mal interpréter

Tes gestes brusques pour les chasser

Les prendre pour des élans

De tendresse de sentiments.

Tes vigoureux coups de plumeau

Risquent d’être considérés

Comme de bienheureux cadeaux

Des caresses énamourées…

Prends garde! Tu vas exciter

Des victimes de timidité,

Des amoureux trop bien cachés.

Petits lapereaux

20 avril 2018

Quatre petits lapereaux gris

Ce matin sont sortis de leur nid

Ils ont bousculé la barrière

De fin duvet et de foin

On voit leur petit derrière

Qui se faufile dans les coins.

A plat dos pour prendre la mamelle

Ils se glissent sous leur mère

« Voyons de quoi tu te mêles?

Grogne la lapine en frappant la terre,

Mais le spectacle est si mignon

Que je m’en repais pour de bon.

 

Ecologie du haut écologie du bas

19 avril 2018

En matière d’écologie

Il y a des hauts, il y a des bas

Il y a celle des petits marquis

Il y a celle des sans tralala.

L’écologie d’hélicoptère

Prônée par des milliardaires

L’écologie des tout petits

Qui cherchent à survivre, blottis.

Vu du sommet des hautes sphères

Qui ne risquent pas de gratter la terre

Les recherches d’alternatives

Méritent des sanctions punitives…

Allons! Allons! n’ont rien compris

Ces cultivateurs à la manque

Allons! Allons! pas d’anarchie

Il faut alimenter les banques!

Hélas! Hélas ils ont compris

Les autarciques entrepreneurs

Que ce que veut le pays

C’est se goinfrer de leur ardeur.

ADELPHITE

18 avril 2018

Aménagement illusoire

Des textes fondamentaux

Et brouillamini notoire

Le mot lui-même sonne faux

Pour imposer l’égalité

Hélas déjà exprimée

Inutile d’imaginer

Tant de termes rarissimes

En de si snobs gargarismes

 

 

Avec un chapeau et un pagne (écrit avec Joshua cm1)

17 avril 2018

Il a volé mon chapeau

Qu’il trouvait vraiment trop beau.

Il est parti dans la campagne

Avec le chapeau et un pagne.

Il a poussé un cri atroce

Pour chasser les bêtes féroces.

Les animaux en le voyant

Ont crié: « Voilà Tarzan! »

Accroché à une liane,

Il a grimpé à sa cabane

Jane n’était pas là…

Pas non plus de Tchitta!

Vite aller chercher des oeufs

Pour un repas délicieux!

Il trouvera dans sa course

De quoi boire à une source.

 

Ridicule histoire de voile!

17 avril 2018

Dans l’ancien temps, les fermières,

Au moment, des vaches,  traire

(Pas de rimmel pas de fard)

Utilisaient un foulard

Pour protéger leurs cheveux.

C’est que la bouse et les queues

Balancées par chaque bête

Pendant le temps de la traite

Ce n’était vraiment pas fameux.

Pas,  derrière, de religion:

Juste une simple protection!

Et pour aller à l’église

Le chapeau était de mise.

……………………………………………….

Il ne craint pas le ridicule,

Le dénommé Castaner

De quel groupuscule

De cathos était donc sa mère?

Et quel  voile portait-elle?

Celui d’une congrégation?

Se prétendrait-il né au carmel

D’immaculée conception?

…………………………………………….

Ignorant crasse ou menteur

Je ne saurais pas trancher

Mais tous les bonimenteurs

Racontent des billevesées!

 

 

Marécage

16 avril 2018

 

 

Collomb! Collomb! Collomb,prends garde!

A Notre Dame des Landes

Tu vas rencontrer la camarde

Perdre la face avec ta bande.

Tes hommes perdent  toute notion,

Viennent gazer dans les bistrots,

L’image de notre Nation

Grâce à toi flétrira bientôt!

Pas de caméras, pas de journalistes

Sauf celles de « l’Autorité »

Contre de pauvres zadistes

Mais qu’avez-vous donc à cacher?

Il s’agit d’un marécage,

Je sens que tu vas t’enliser

Prends des cuissières c’est plus sage

Pour oser t’aventurer…

Je présume qu’en Bretagne

Des serpents doivent pulluler

Normal que la peur vous gagne

Malgré les engins de chantier…

La prescription trentenaire

Qui figure dans le droit

Certains s’en sentent titulaires

On vous regarde avec effroi.

Ils m’étaient indifférents

Ces extrémistes de nova(?)culture

Mais voilà! dès cet instant

Où tu viens casser des structures

Je, tu, nous sommes solidaires

Pour refuser tes mercenaires

Je, tu, nous, sommes avec eux

Ils étaient peu

Nous serons nombreux!

 

 

 

 

 

 

 

 

123456...244