Radotage: NON!NON!NON!

24 juin 2020

NON! NON! NON!

Non la France n’est pas une dictature, voyons

Mais il y a des différences dans les perquisitions…

Suivant que l’on est le copain du président

Où un parti réputé d’opposants

En dictature? sûrement pas, enfin…

Mais le Président donne de loin

Des ordres à la Cour de Cassation.

En dictature? Non! Non! Non!

Mais on nie à des millions de voix

Le droit d’affirmer leur voie.

Dictature? Quel mot horrible!

La douceur policière est visible.

Et quand l’un d’eux commet une erreur

On demande d’enquêter à son âme sœur.

Pas une dictature, ma foi!

Mais la ministre de la « justice »

« S’arrange » avec la loi

Invente des fautes, des vices!

Pas en dictature, non! Non! Non!

Mais si les pompiers osent protester

On n’hésite pas à les gazer

 

 

 

Pas une dictature,

MAIS….

MAIS…

De démocratie la caricature!

 

 

Cet article a été posté le Mercredi 29 janvier 2020

Atelier d’écriture: Les mots en couleur étaient imposés

23 juin 2020

Un oiseau traverse le ciel

En traînant un nuage derrière lui

Dans sa bouche un goût de fiel

Tibère se sentirait-il cuit?

Dis-moi donc pourquoi tu tousses

Au moment de passer l’octroi?

Aurais-tu caché dans ta trousse

La poudre blanche qui donne joie?

Tu pries? « Si vous parlez à Dieu, vous êtes croyant…

S’il vous répond vous êtes schizophrène »

La souris t’a souri pourtant…

Est-ce le simoun qui se ramène ?

Tu trembles de la tête aux pieds…

La douane, tu l’avais oubliée!

Le penaillon, qui tout inspecte,

Gracieux comme un sac de charbon,

Comment veux-tu qu’il suspecte

L’ampoule dans ton iléon?

Ne te crispe pas!… Elle s’est ouverte!

Te voilà parti, malheureux!

Vers des contrées beaucoup moins vertes

Vers un asile trop miteux.

 

Texte destiné au « Bonheur des mots »

 

 

 

 

 

PETITS PETITS

23 juin 2020

Quatre petits

Sont sortis

Du nid

Il y a deux gris

Un noir, un pie.

Jolis.

Le  pissenlit

Bientôt fini,

Un bruit…

Tous blottis!

 

Ecrit pour le bonheur des mots suite de confinement

 

le fou qui vend la sagesse

22 juin 2020

Le Fou qui vend la sagesse

Jamais auprès des fous ne te mets à portée :
Je ne te puis donner un plus sage conseil.
Il n’est enseignement pareil
À celui-là de fuir une tête éventée (1).
On en voit souvent dans les cours :
Le Prince y prend plaisir ; car ils donnent toujours
Quelque trait (2) aux fripons, aux sots, aux ridicules.
Un Fol allait criant par tous les carrefours
Qu’il vendait la sagesse ; et les mortels crédules
De courir à l’achat : chacun fut diligent.
On essuyait force grimaces ;
Puis on avait pour son argent
Avec un bon soufflet un fil long de deux brasses (3).
La plupart s’en fâchaient ; mais que leur servait-il ?
C’étaient les plus moqués ; le mieux était de rire,
Ou de s’en aller, sans rien dire,
Avec son soufflet et son fil.
De chercher (4) du sens à la chose,
On se fût fait siffler ainsi qu’un ignorant.
La raison est-elle garant
De ce que fait un fou ? Le hasard est la cause
De tout ce qui se passe en un cerveau blessé.
Du fil et du soufflet pourtant embarrassé,
Un des dupes (5) un jour alla trouver un sage,
Qui, sans hésiter davantage,
Lui dit : Ce sont ici hiéroglyphes (6) tout purs.
Les gens bien conseillés (7), et qui voudront bien faire,
Entre eux et les gens fous mettront pour l’ordinaire
La longueur de ce fil ; sinon je les tiens sûrs (8)
De quelque semblable caresse.
Vous n’êtes point trompé : ce Fou vend la sagesse.

 

Il en est ainsi pour la covid 19: c’est ce que l’on appelle la distanciation… NON?

Suite à délations

22 juin 2020

Au moment où on s’agite sur les relations _ ou pas _ entre le gouvernement et la justice dans le domaine politique…

Ce texte que je n’avais pas publié, date d’octobre dernier…

 

 

Grenadier vendu à la milice

Du jardin de la pensée

Les valets à fleur de lys

Sont intervenus armés.

Dix et sept massifs suspects

Ont été investigués

Horreur! Manque de respect

Les branches ont osé résister.

Comme des sujets adultes

Sans coups et sans catapulte.

Ah! quel vacarme! Quel tumulte!

Aux sbires, voyons, on leur doit culte!

Si on tolère la résistance,

C’est la culture qui va périr!

Procès! Procès à outrance!

C’est un abcès à ouvrir.

Pauvre, pauvre pauvre France

Les droits de l’homme vont y périr.

Les frelons et les mouches à miel

22 juin 2020

 

..A l’œuvre on connaît l’artisan.
Quelques rayons de miel sans maître se trouvèrent,
Des Frelons (1) les réclamèrent,
Des Abeilles s’opposant (2),
Devant certaine Guêpe on traduisit (3) la cause.
Il était malaisé de décider la chose :
Les témoins déposaient qu’autour de ces rayons
Des animaux ailés, bourdonnants, un peu longs,
De couleur fort tannée (4) et tels que les Abeilles,
Avaient longtemps paru. Mais quoi ! dans les Frelons
Ces enseignes (5) étaient pareilles.
La Guêpe, ne sachant que dire à ces raisons,
Fit enquête nouvelle, et pour plus de lumière,
Entendit une fourmilière.
Le point n’en put être éclairci.
De grâce, à quoi bon tout ceci ?
Dit une Abeille fort prudente,
Depuis tantôt six mois que la cause est pendante (6),        ……
..Nous voici comme aux premiers jours ;.

Pendant cela le miel se gâte.
Il est temps désormais que le Juge se hâte :
N’a-t-il point assez léché l’ours (7) ?
Sans tant de contredits et d’interlocutoires,
Et de fatras, et de grimoires,
Travaillons, les Frelons et nous :
On verra qui sait faire, avec un suc si doux,
Des cellules si bien bâties.
Le refus des Frelons fit voir
Que cet art passait leur savoir ;
Et la Guêpe adjugea le miel à leurs parties.
Plût à Dieu qu’on réglât ainsi tous les procès !
Que des Turcs (8) en cela l’on suivît la méthode !
Le simple sens commun nous tiendrait lieu de Code :
Il ne faudrait point tant de frais ;
Au lieu qu’on nous mange, on nous gruge,
On nous mine par des longueurs :
On fait tant, à la fin, que l’huître est pour le juge,
Les écailles pour les plaideurs (9).

 

Dans la répartition requise

Des bénéfices des entreprises,

Entre les dividendes aux actionnaires

Et des travailleurs, les salaires,

On devrait pratiquer de même

Mettre au four les financiers

Pour voir quel gâteau à la crème

Ils seraient capables de créer…

De même pour la grande scierie

On devrait à l’épreuve de la hache

Soumettre pour les bonis

Les bûcherons et la DRH!

Les salaires mieux répartis

Changeraient beaucoup leur vie!

Philomèle et Progné

22 juin 2020

 

Autrefois Progné l’Hirondelle
De sa demeure s’écarta,
Et loin des villes s’emporta (1)
Dans un bois où chantait la pauvre Philomèle.
Ma soeur, lui dit Progné, comment vous portez-vous ?
Voici tantôt mille ans que l’on ne vous a vue :
Je ne me souviens point que vous soyez venue
Depuis le temps de Thrace (2) habiter parmi nous.
Dites-moi, que pensez-vous faire ?
Ne quitterez-vous point ce séjour solitaire ?
Ah! reprit Philomèle, en est-il de plus doux ?
Progné lui repartit : Eh quoi cette musique
Pour ne chanter qu’aux animaux ?
Tout au plus à quelque rustique (3)?
Le désert est-il fait pour des talents si beaux ?
Venez faire aux cités éclater leurs merveilles.
Aussi bien, en voyant les bois,
Sans cesse il vous souvient que Térée autrefois
Parmi des demeures pareilles
Exerça sa fureur sur vos divins appas.
Et c’est le souvenir d’un si cruel outrage
Qui fait, reprit sa Sœur, que je ne vous suis pas :
En voyant les hommes, hélas !
Il m’en souvient bien davantage.

 

 

Tout ça, c’était avant #me-too

C’était avant #balance ton porc

Le refuge des appas si doux

Violentés par la loi du plus fort

Se trouva longtemps au couvent

A l’abri mais par ces temps

Qui sait quels sévices atroces

On faisait subir aux pauvres gosses

Comme si elles devaient expier

De s’être un triste jour trouvées

Brisées par la force violente

D’une brute dégoûtante!

Radotage: Interdit aux moins de quinze ans!

21 juin 2020

Lorsque nous étions pensionnaires

Dans le dortoir, la nuit,

Pendant que nos coreligionnaires

Dormaient depuis au moins minuit

Il était une farce sordide

Le pion dormant profondément

Choisir une proie candide

Et s’approcher subrepticement

De part et d’autre de son chevet

Nous allumions une bougie

Voyez l’impression que cela fait

Quand, agenouillés, au pied du lit

Nous faisions semblant de prier

Avant de le réveiller.

 

Publié dans « Le bonheur des mots »

 

 

 

Invitation?

21 juin 2020

Elle sortait avec un plateau

D’appétissants petits gâteaux

Ai demandé :

« Suis-je invité?

_ Je vous attends à 17 heures

_A quelle adresse? Quel bonheur! »

Mais la coquine au doux sourire

(Je me demande si je dois l’écrire)

Est restée un peu trop discrète

Sur les lieux de la fête…

N’a pas répondu, tant pis!

C’était un rêve bien joli!

 

La forêt et le bûcheron

21 juin 2020

 Un Bûcheron venait de rompre ou d’égarer
Le bois dont il avait emmanché sa cognée.
Cette perte ne put sitôt se réparer
Que la Forêt n’en fût quelque temps épargnée.
L’Homme enfin la prie humblement
De lui laisser tout doucement
Emporter une unique branche,
Afin de faire un autre manche.
Il irait employer ailleurs son gagne-pain ;
Il laisserait debout maint chêne et maint sapin
Dont chacun respectait la vieillesse et les charmes.
L’innocente Forêt lui fournit d’autres armes.
Elle en eut du regret. Il emmanche son fer.
Le misérable ne s’en sert
Qu’à dépouiller sa bienfaitrice
De ses principaux ornements.
Elle gémit à tous moments.
Son propre don fait son supplice.

Voilà le train du Monde et de ses sectateurs : (1

On s’y sert du bienfait contre les bienfaiteurs.
Je suis las d’en parler ; mais que de doux ombrages
Soient exposés à ces outrages,
Qui ne se plaindrait là-dessus !
Hélas ! j’ai beau crier et me rendre incommode :
L’ingratitude et les abus (2)
N’en seront pas moins à la mode.

 

 

Rien n’a changé depuis cette époque:

N’a-t-on pas vu ceux qui ont pressuré

Les soignants au point que cela choque

Imaginer qu’ils seraient bien remerciés

(Ah! Oui dans le feu de l’urgence,

Ils étaient prêts à reconnaître

Ils étaient pressés de promettre

Que cesserait la terrible indécence

Des fermetures et des refus de congés

De l’entassement des heures sup’

De la gestion dont étaient dupes

Tous les soignants exténués…)

Mais ensuite… SAPERLIPOPETTE!

Avec une médaille et des clopinettes

Orage passé font une pirouette!

Osent même quêter

Auprès des employés

Des jours de RTT

A offrir en aumône

123456...325