Vive le SENAT!

21 février 2019

Il est parfois de bon ton

De crier haro sur le Sénat

Mais dans les tribulations

Le Sénat sait dire:  » halte là! »

J’ai souvenir que le Grand Charles

Avec Monnerville, en désaccord

Le maudissait déjà, tu parles!

Il appliquait sagesse d’or.

Dans l’euphorie de la victoire

L’Assemblée vote trop souvent

Des textes nimbés de gloire

Mais trop ultras, trop cinglants.

Le Sénat, c’est chambre de sages,

Qui réfléchissent lentement

Pas pulsions, d’effets volages

On mesure bien posément…

Et quand une envie démange

Chez députés bien godillots

Le Sénat ce n’est pas étrange

Arrivant avec ses sabots

Vient percer l’abcès qui purule

Sous les dorés opercules.

 

 

Petit blanc

20 février 2019

Je fais partie des « petits blancs »

Ceux qui naquirent près d’une étable

Que certains grands il y a longtemps

Trouvaient tout à fait fréquentables

Au temps de guerre et restrictions.

Mes pairs étaient « petits blancs »

De ceux qui vivaient en corons

Qui extrayaient assidument

Pour tous les grands le charbon,

D’autres, dans les usines, encore

Suaient, marnaient à la chaine,

A ne plus sentir leur corps

Lorsque sonnait la sirène.

 

Le temps a bien pu passer, je me sens toujours « petit blanc », solidaire des « petits blancs »

 

 

 

Pleine lune

20 février 2019

En plein milieu de la nuit

La lune ronde

Luit

 

Des chiens qui en sont surpris

Aboient et grondent

Oui!

 

Les ânes un peu inquiets

Oreilles basses

Braient

 

Si ça continue je vais

Partir en chasse

Paix!

 

Je ne suis pas loup-garou

Juste un peu fou

HOU!!!

LA MULE ( film)

19 février 2019

À plus de 80 ans, Earl Stone est aux abois. Il est non seulement fauché et seul, mais son entreprise risque d’être saisie. Il accepte alors un boulot qui – en apparence – ne lui demande que de faire le chauffeur. Sauf que, sans le savoir, il s’est engagé à être passeur de drogue pour un cartel mexicain.

 

Quand on fut ancien vétéran

Décoré, reconnu en son temps

Invité même pour dire net

A planter sa création à la Maison Blanche

Mais acculé à la ruine par l’ère d’internet

On se raccroche à la première branche

Pour éviter de sombrer…

Se charger d’un transport bien payé?

Pourquoi pas! La seule difficulté

C’est que la cargaison concernée

De drogue est constituée.

Qui soupçonnerait un octogénaire

Avec son vieil utilitaire

De trafic illicite?

Ayant beaucoup livré ses fleurs

Il  s’agit d’ailleurs

De voyages sur son secteur…

Il faudra beaucoup de chance

Et de persévérance

Des ruses multipliées

Pour réussir à l’arrêter…

 

Clint Eastwood toujours aussi merveilleux!

 

Transes

17 février 2019

Je me trouve parfois en transes,

Alors j’écris des choses folles.

Heureusement, j’ai de la chance,

S’il y en a que ça désole,

D’autres sourient avec indulgence.

Si je crie des mots d’amour,

Certains pensent : »quelle impudence! »

En public faire sa cour…

Un peu de jalousie, je pense…

Je ne parle pas de langue antique,

Je ne fais pas de prophéties.

Les mots sortent automatiques

Et se bousculent à l’envi.

Comme la lave d’un volcan,

Ils jaillissent chauds, incandescents…

Gare aux dégâts gare aux brûlures!

Gare aux gnons, gare aux morsures!

Pour mon plaisir (?) et pour son bien…

16 février 2019

J’ai ouvert grand sa bouche,

L’ai investie sans ménagement,

Certes, pas mis de gel douche,

Mais j’avais quand même un gant.

Ai plongé, plongé, frotté,

Va et vient irrésistible,

Jusqu’à presque défoncer

La voie de passage possible…

Puis, dessus je suis monté

Avec objet vibratoire

Par deux boulets entraîné:

Pour elle pas d’échappatoire

Ai ramoné, ramoné…

A mi-saison, obligatoire

Si on ne veut pas cramer

Comme poissons dans une bouilloire.

Les démarches par internet, ça facilite la vie?

15 février 2019

Adèle voulait faire un beau cadeau à son fils…

En cherchant sur internet, elle trouva un coffret qui lui sembla bien convenir.

Aussitôt vu, aussitôt décidé…

Elle  remplit la fiche… Cherche sa carte remplit les cases, tout semble bien se passer sauf que…à peine la case valider cochée un vide se produit…

Elle attend vainement le mail de confirmation promis…

Plus RIEN

Deux jours, trois jours… le coffret n’arrive pas.

Adèle décroche le téléphone pour réclamer…

Recherches…

Nous n’avons pas de trace de votre commande…

Mais nous continuons à rechercher.

Vérifiez de votre côté qu’il s’agit bien de notre établissement.

Une erreur???

Adèle vérifie: n’aurait-elle pas fait une erreur sur la boite qui fait la proposition?

Elle retrouve exactement le chemin parcouru à la commande…DIABLE! Elle n’est quand même pas FOLLE!

Adèle commence à prendre peur, mais… en consultant son compte, elle ne voit pas apparaître le débit correspondant…

Un bug , sans doute…

Sauf que tout à coup, elle  remarque que d’autres paiements récents par carte ne figurent pas sur le relevé: la carte à paiement différé ne fait pas apparaître tout de suite les débits…

Aïe! Y aurait-il eu un piratage?

Adèle se déplace jusqu’à sa banque,(65 km) laquelle sort l’état des paiements par carte depuis le dernier relevé… La somme payée figure bien là!

Heureusement, les caractéristiques du bénéficiaire figurent là aussi!

Adèle rappelle aussitôt le numéro de réclamation et précise qu’elle détient les coordonnées du compte crédité…

Elle les cite…

Au bout du fil on reconnaît que ce sont bien celles de l’établissement.

Nouvelles recherches… MIRACLE! On a retrouvé le dossier

Adèle, ne faisant plus confiance à internet se rend dans l’établissement en question distant de  soixante km pour retirer le coffret…

240 KM pour dénouer le problème…

Ne me dites pas que les formalités par internet, cela facilite la vie!

radotage: en pensant au garage solidaire installé à Anse(publié le 11 décembre 2013)

15 février 2019

Forcée!

Sa jupe est restée baissée
Elle refusait de la laisser
Se relever pour que j’accède
Au cœur précieux qui m’obsède.
J’ai caressé tous les boutons
Dont j’avais légère notion
Qu’ils puissent la convaincre
D’enfin se laisser vaincre.
J’ai manupulé les tirettes
J’ai même frappé en tapettes
Rien n’a marché
Cette entêtée
A gardé obstinément
Son capot verrouillé vraiment.
Tant pis pour les âmes sensibles
J’ai joué les grands violeurs
J’ai scié le verrou ostensible
Pour enfin mettre dans son moteur
Le verre d’huile qu’au tableau de bord
Elle me réclamait d’abord.

Alerte! Fantômes!

14 février 2019

Oyez! Oyez, bonnes gens

La bien surprenante histoire

Qui fait suer eau et sang

Qui restera dans les mémoires.

Il y a de quoi flipper un max

Le phénomène est paranormal

Dans un hôpital de Dax

Serait-ce l’œuvre du Dieu du mal?

Bien à l’abri derrière les codes

Les vieux pensaient être peinards

Ah! mais voilà, c’est à la mode

Les portes s’ouvrent des placards.

Des fenêtres verrouillées

Se trouvent ouvertes, bées.

Une vieille a perdu son drap

Alors qu’elle ne peut se lever

Il y a de quoi lever les bras:

Des poches d’urine éventrées.

Certains invoquent Belphégor

D’autres cherchent l’inexpliqué

Il n’y a pourtant pas de trésor

Que les malades auraient planqué…

 

 

Des fantômes???

 

 

 

Radotage: déjà publié en janvier 2013

14 février 2019

Religieusement lâche!

Lorsque j’étais enfant, que j’allais au catéchisme, il y avait une camarade que le curé appelait d’un autre nom que le sien : celui que nous lui connaissions à l’école… « Un jour, cela risque de lui porter tort » prédisaient les partisans du respect étroit des us. Nous, enfants, nous ne pouvions comprendre que cette distorsion ostensible était la volonté de faire supporter à cette gamine la FAUTE (à leurs yeux) de ses parents qui n’étaient pas passés devant le curé… Faute que les foudres du ciel avaient déjà sanctionnée ( ?)puisque le père, raflé par les Allemands, n’était jamais revenu sans qu’on sache quel avait été son sort. On pouvait donc se venger sur elle en toute impunité, et faire exemple pour toutes les ouailles avec la bénédiction du ciel…J’étais enfant de chœur, et on m’avait soigneusement inculqué l’idée du péché originel…

L’adulte que je suis devenu ne cessera jamais de mépriser ce genre d’attitude qui fait subir aux enfants (totalement innocents) la vengeance que l’on aimerait infliger aux adultes…

 

 

123456...272