Fantôme!

3 novembre 2019

A  la tombée de la nuit,

Ma  petite voisine, si jolie,

(Deux ou trois ans de moins que moi)

Revenait de son emploi.

Elle montait à pied des Hérauts*,  *lieu-dit de Lans en Vercors

Avec une copine, chaque jour…

Avant  d’arriver au hameau,

Elles s’arrêtaient au carrefour,

Pour bavarder comme des pies…

On entendait leurs voix joyeuses

Se moquant gentiment de celui-ci,

Raillant les femmes envieuses…

J’étais ce soir-là chez mon père,

Et une envie de faire la fête

Me suggéra ce que je pouvais faire…

Un vieux drap sur la tête,

Et une chaîne tintant au pied,

Sur le talus je me dressai…

Elles partirent comme fusées

Sans que je puisse les détromper!

Ce n’est que longtemps plus tard

Qu’elles surent la vérité…

Et cinquante cinq ans plus tard

Hier, elle m’en a reparlé!

Chambre 212 (film)

2 novembre 2019

Synopsis:

Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir.

 

C’est vraiment une journée bizarre

Se faire tromper par un amant,

Et , alors qu’on en a marre

Se trouver prise en flagrant!

Ah! le traitre portable

Qui affiche les SMS!

Explication inévitable

Séparation en vitesse…

Mais dans la chambre d’hôtel en face

Surgissant de tous les côtés

Des personnages, fantômes tenaces

Les anciens rêves abandonnés

Les antiques rivalités

Les fantasmes vieux ou récents

Les aventures  du passé

Même les morts viennent parler…

Film un peu déroutant

Philosophique, certainement;

Bonne soirée!

 

 

Génération damnée?

1 novembre 2019

Ah! cette génération

Qui connut les privations

Qui en suant  eau et sang

Réussit à procurer

Plus d’aisance à ses enfants,

La voilà vitupérée.

C’est elle qui peut payer:

Haro sur les retraités!

Que, malheur! Elle ait accident,

Faut lui ôter vitement

Le permis de circuler:

Qu’est-ce qu’elle vient encombrer?

Je me demande vraiment

Si , génération damnée,

Dans son sein, n’a pas réchauffé

Le serpent de Satan!

 

 

Maladresse … Selon madame B………

31 octobre 2019

C’est toujours par maladresse

Que le pot aux roses est dévoilé

Aïe!

 

Parfois c’est une plume traitresse

Qui fait écart puis tache étoilée

Bing!

 

Aussitôt une rumeur fuse

Les faits longtemps subodorés

Aïe!

 

Cela révolte, cela amuse

Sont tout à coup avérés

Bing!

 

Pauvre France! Triste justice!

Maladresse dévoile vice

Snif!

Radotage ( Halloween aux champs???)

31 octobre 2019

Mercredi 16 février 2011

 

Dès que tombe la nuit sur les plaines de France
S’élève une clameur, un appel de souffrance,
Et dans chaque village, au fond des cimetières
On entend se lever des ombres solitaires.
Ceux, pendant des lustres, qui sont restés sans voix
Se dressent , gueux et rustres, clament leur désarroi
Car la terre qu’ils ont, de leur sueur nourrie,
Est vouée par surplus, aux jachères pourries.
Alors, dans le silence de la nuit des humains
Ils retournent les tombes et surgissent soudain
Puisque les incapables habitants de la terre
Négligent un trésor que leur esprit vénère,
Puisqu’on laisse sans soins la glèbe nourricière
Malgré que des enfants périssent de misère
ILS IRONT tant gronde la révolte
Accomplir le travail de tous ces désinvoltes
Et l’on voit dans la nuit une armée d’ectoplasmes
Former une couvrée en forme de fantasme.
Feux follets, direz-vous ? Point du tout, mais des …âmes
Qui vont dans les ténèbres, en aiguisant leur lame
Afin que ne se perde le fruit de la nature
Rallumer le flambeau de notre agriculture.

Radotage (halloween ???)pour mieux comprendre ET radio ET télés

30 octobre 2019

Les lavandières de nuit

Mercredi 16 février 2011

Les lavoirs de chez nous ont tous disparu. Savez-vous qui, de tous les êtres en était le plus nostalgique ?
Quelques vieux attachés aux bonnes traditions ? Pas du tout ! Quelque vieille bartivelle privée de médisance ? Pas tout à fait !
Le plus peiné de tous, vous ne pourrez le croire, était bien le grand SATAN. Ecoutez mon histoire.
Pendant des millénaires, réunies au lavoir, toutes les langues arides, fourchues et venimeuses avaient pu comme à loisir se charger du péché de médisance et de calomnie.
Tout cela procurait au DIABLE qui jubilait la joie de renvoyer au lavoir chaque nuit les lavandières (sur le lieu où elles avaient médit.)
Mais depuis l’invention des lave-linge, plus question de trouver des clientes ici ! Plus question de les contraindre à blanchir un linge qu’en agitant sa queue dans le fond du bassin,il salissait à mesure de mille brins de boue et de mille souillures, ni, bien sûr de pouvoir, au matin reprocher aux laveuses les vertes et noires traces sur le tissu sali…Plus question, non plus, de les voir se ruer à grands coups de battoir sur le pauvre égaré qui aurait pu les voir…Et les traîner ensuite à grandes smaquées de lanières brûlantes jusqu’au fond de l’enfer aux marmites bouillantes !Ah !SATAN en voulait aux « VEDETTES »!
C’est alors qu’il a eu une belle inspiration : laisser trouver aux SAVANTS une invention subtile.Il a d’abord aidé un certain BELL GRAHAM à créer pour médire un certain téléphone…qui noircit bien des âmes…Puis, la moisson n’étant pas assez importante, alors qu’a-t-il fait ? Il a , et la chose est patente, masturbé un moment le cerveau de BRANLY pour lui intégrer l’idée de la radio.
C’est ainsi que depuis, on ne voit plus jamais de lavandières de nuit, mais que tous les menteurs des journaux, des radios, des télés, passent après trépas leurs nuits de purgatoire à hurler en silence de vraies vérités vraies devant de faux micros.

Radotage: Bêtise et intolérance

30 octobre 2019

 

Quand j’entends que certains maires ont pris des arrêtés pour interdire les rocambolesques défilés « de morts-vivants », cela me rappelle une anecdote. Le maire de la commune où je me trouvais avait voulu interdire pour le carnaval, non les masques de toutes sortes, mais que l’on brûle avec les enfants le bonhomme carnaval…

Nous avions pourtant passé moultes récréations pour le découper dans une plaque de contre-plaqué, le peindre, préparer toutes les accusations dont nous allions le couvrir (excellent pour la formulation et l’écriture des phrases exclamatives ! très bon aussi pour définir les actions défendues sans avoir l’air d’y toucher !) …Et voilà que M. le Maire ayant vent du projet, sans chercher à en savoir plus, nous envoie une lettre comminatoire pour interdire « le bûcher »(pauvre type ! imaginait-il que nous allions faire un feu dans le préau ??? Pour qui nous prenait-il ?)

A 16 h 20, le garde champêtre était là, prêt à dresser procès-verbal quand, à 16h 40 le bonhomme carnaval brûlerait…

Le pantin fut bien mis à feu… et personne ne put rien dire puisqu’il était hérissé de cierges magiques qui dans un torrent d’étincelles sans danger symbolisaient sa mise à mort !

M. le maire qui n’était déjà pas mon ami ne le fut pas plus après…MAIS

radotage: déjà publié en janvier 2012

30 octobre 2019

Religieusement lâche!

Lorsque j’étais enfant, que j’allais au catéchisme, il y avait une camarade que le curé appelait d’un autre nom que le sien : celui que nous lui connaissions à l’école… « Un jour, cela risque de lui porter tort » prédisaient les partisans du respect étroit des us. Nous, enfants, nous ne pouvions comprendre que cette distorsion ostensible était la volonté de faire supporter à cette gamine la FAUTE (à leurs yeux) de ses parents qui n’étaient pas passés devant le curé… Faute que les foudres du ciel avaient déjà sanctionnée ( ?)puisque le père, raflé par les Allemands, n’était jamais revenu sans qu’on sache quel avait été son sort. On pouvait donc se venger sur elle en toute impunité, et faire exemple pour toutes les ouailles avec la bénédiction du ciel…J’étais enfant de chœur, et on m’avait soigneusement inculqué l’idée du péché originel…

L’adulte que je suis devenu ne cessera jamais de mépriser ce genre d’attitude qui fait subir aux enfants (totalement innocents) la vengeance que l’on aimerait infliger aux adultes…

radotage: déjà publié en mai 2013

30 octobre 2019

A la grâce de Dieu

Par les temps qui courent, on voit se multiplier les manifestations d’extrémistes religieux qui considèrent que la volonté de Dieu est supérieure à la loi des hommes. Cela prend toutes sortes de formes : manifestations contre des lois démocratiquement votées, exigence, au nom de la religion, d’être soigné par une personne de même sexe…

S’il en est ainsi, que ces gens, lorsqu’ils sont malades, pratiquent la sentence « Dieu y pourvoira » et cessent d’encombrer les hôpitaux… Car c’est évidemment contrecarrer la volonté de la Nature que de combattre la maladie…

NON ?

radotage: déjà publié en juin 2014

30 octobre 2019

Une horreur !

« C´est trop facile d´entrer aux églises
De déverser toutes sa saleté
Face au curé qui dans la lumière grise
Ferme les yeux pour mieux nous pardonner

Tais-toi donc Grand Jacques
Que connais-tu du bon Dieu?
Un cantique une image
Tu n´en connais rien de mieux »
Jacques BREL

On parle en ce moment d’un charnier d’enfants tout jeunes à proximité d’une maison d’emprisonnement de mères célibataires tenue par des religieuses, en Irlande.
L’information de l’horreur fait vendre… Il faudrait être sûr qu’il ne s’agit pas d’une intox comme celle qui mobilisa la presse en 1989 à propos de TIMISOARA…

Il n’en reste pas moins que cela rappelle plusieurs “abominations” comme dirait Madame Boutin qui ne dénoncera pas celles-là:
1) Qu’au nom de je ne sais quel “ordre moral” soutenu par une religion dite “d’AMOUR” on ait enfermé des filles qui n’avaient commis qu’un crime : celui d’aimer (j’aimerais être sûr que ce genre de prison a disparu)
2) Qu’au nom du même “ordre moral”on ait fait subir des représailles de mépris, de mauvais traitements, aux innocents enfants issus de ce “crime” qui n’en est pas un… (Jusqu’à les laisser mourir sans soins?)
3) Que ces sévices soient infligés par des religieux(ses)

Certes, me direz-vous, ce n’est pas en France… Mais il existait en France, il y a peu encore, le même type de prisons pour les filles qui avaient “fauté”
Etes-vous sûrs que le mépris à l’égard des “bâtards” ne soit plus pratiqué? Et notamment par ceux qui ont tant défilé dans les rues pour crier qu’ils défendaient “le droit des enfants” ?

12345...294