Eclipses

2 juillet 2019

Sans pour cela me prendre pour le soleil, je vais maintenant avoir des éclipses: le temps de la transhumance approche!

Merci à tous ceux qui me lisent!

Bonnes vacances à tous!

radotage: jeunes oeuvrant pour la nature (1970)

2 juillet 2019

j’ai été militant de la coopération à l’école, pas ce genre de truc où les ADULTES décident de demander (rançonner?) aux parents de l’argent chaque mois pour une fin que LES ADULTES toujours eux ont décidé « d’offrir » aux élèves, non! La coopération dans ma classe, c’était d’abord la recherche de projets réalisables par les ELEVES avec le concours bienveillant du maître. Cela n’était pas forcément coûteux, mais cela donnait lieu à des discussions ordonnées respectueuses de l’autre autour de divers projets présenté, à l’élection d’un bureau pour le mener à bien, ce bureau ayant une durée limitée au temps de la réalisation….En ces temps d’élections, c’était tout un programme de l’instruction civique par action qui était mis en train… Certes, cela n’a pas toujours plu à tout le monde: COMMENT? demander aux élèves de faire des projets! C’est bien plus simple de… ETC…ETC… Ca, c’était la voix des collègues… PERDRE SON TEMPS A DISCUTER au lieu de TRAVAILLER! (les parents) et pire quand, en 1971, les élèves votent le nettoyage des rives du ruisseau qui traverse le village (aujourd’hui cela serait « dans le vent!! ») ils s’organisent, la présidente va voir M. LE MAIRE qui la reçoit chaleureusement, il s’engage à faire passer le camion des poubelles tout de suite après cette leçon de « morale en actions », le secrétaire demande à son voisin paysan s’il accepterait de donner ses vieux sacs d’engrais … Trois séances sont prévues…Première séance sans problème ou presque: une paire de chaussettes mouillées… Tout baigne?

Deux jours plus tard, M. LE MAIRE se déplace au soir jusque chez moi: « Je suis bien ennuyé… On m’a apporté une pétition contre votre opération… Une maman a même prétendu que les enfants risquaient d’attraper toutes sortes de maladies en fonction de l’endroit que vous avez choisi (une centaine de mètres en aval d’une bâtisse habitée par des immigrés!?!) IL FAUT ARRETER! »

Lendemain matin, j’explique aux élèves ce qui s’est passé… Nous ne pouvons pas continuer … discussion vive…Un garçon explique: »c’est ma mère, elle n’a rien compris! »  QUE FAIRE? Je suggère de réfléchir : un autre lieu peut-être… Le plus grand nombre est furieux. La pétition est signée de parents dont l’enfant n’est pas dans la classe, des parents de la classe ont approuvé… DILEMME

Lundi suivant, la présidente ouvre la séance en disant « j’ai une proposition à faire :en choisissant de nettoyer l’Ozon, nous avons fait la même chose que ce que M. LE MINISTRE a proposé dans l’opération « vacances propres »… nous avons essayé, nous n’avons pas pu finir, mais nous allons lui expliquer ce que nous avons fait » A l’unanimité la décision est prise… Un compte-rendu est rédigé… et envoyé directement à MONSIEUR D’ORNANO alors ministre de l’environnement…

Un calme relatif va suivre… Jusqu’à ce matin de mars 4 mois plus tard où M. L’INSPECTEUR me convoque pour m’expliquer sur mes leçons bizarres de morale… J’ai du mal à comprendre de quoi il veut parler tout d’abord… VOUS SAVEZ QU’IL EXISTE UNE VOIE HIERARCHIQUE????      _ BEN…M. l’inspecteur , la voie hiérarchique , elle me concerne…j’aurais peut-être du… je n’y ai pas pensé…. C’était la coopérative…            OUI! EH! BIEN MOI JE SUIS BIEN ENNUYE: M. LE MINISTRE envoie le délégué regional à l’environnement rencontrer vos élèves, et il me DEMANDE DE L’ACCOMPAGNER!  (sourire) nous viendrons donc vous voir vendredi à 16h.

Vendredi 16 heures:

toute la classe au « garde à vous » voit arriver M. LE MAIRE

M. L’INSPECTEUR

M. LE DELEGUE REGIONAL A L’ENVIRONNEMENT…

« Les enfants, MONSIEUR LE MINISTRE A PARTICULIEREMENT APPRECIE VOTRE ATTITUDE  …. je suis chargé de vous transmettre ses félicitations. »

 

OUF!

radotage: jeunes qui agissent pour la nature

2 juillet 2019

Une école un sapin (1974)

Cette année-là, les élèves de cm2 se cherchaient un projet…

Lors d’une réunion de coop, il fut question d’arbres coupés que certains regrettaient… A quoi sert un arbre ? L’enquête était lancée. Les recherches amènent naturellement à la chlorophylle qui transforme le CO2 en oxygène… L’été, mais l’hiver ? plus de feuilles, plus de fonction chlorophyllienne, sauf… mais oui ! les sapins !… mais alors, les sapins sont précieux ! il faut les protéger ! aie ! les sapins coupés pour Noël quel gaspillage ! Que pourrait-on faire pour les protéger ?

Dans un premier temps, les élèves décident d’envoyer un appel à toutes les classes du département pour leur suggérer de demander aux parents d’acheter plutôt des sapins avec des racines pour les replanter ensuite…

Plusieurs classes embrayèrent sur la lancée, certaines imprimèrent des enveloppes portant l’appel, d’autres agirent de diverses façons… la radio s’en empara, l’appel fut lancé sur 27 départements.

Les exposés, enquêtes autour des arbres, du bois, rencontres des métiers touchant à la forêt meublèrent les moments « d’éveil » de presque un trimestre.

Rien que dans le département du Rhône, ce furent 720 sapins que les élèves replantèrent parce qu’ils avaient proposé aux familles de replanter les sapins des personnes n’ayant pas de jardin.

Bêêêêêêê

1 juillet 2019

Suivez, suivez, le troupeau

Faites toujours comme tout le monde

Etre différent, ce n’est pas beau

Cela peut détruire la ronde.

Ne déviez pas des ornières

Ne sortez donc pas des sentiers

N’oubliez pas vos oeillères

Egarés, sûr vous seriez!

 

radotage: Troubler l’ordre public

1 juillet 2019

Par l’œuvre de la faux j’étais à comparaître au dernier jugement . Ce n’était point, crois-moi, un vieillard à blanche barbe qui demandait des comptes, mais une femme à lunettes au regard sévère.
« Tu es accusé d’avoir, dans ta vie, troublé l’ORDRE PUBLIC, je le lis au fichier… t’en es-tu repenti ? sinon c’est la gehenne »
_Me repentir de quoi ? Dites-moi donc madame, serait-ce parce qu’un jour ayant mordu mon ongle j’ai osé recracher la parcelle arrachée dans la classe quand j’avais huit ans ?
_ Ca et bien d’autres choses !
_ Serait-ce qu’un jour voyant un légionnaire sur une affiche, j’ai ajouté dessus « vive la paix » ?
_Cherche encore !
_ Ah ! oui ! Un jour, ineffable insolence, alors que l’on disait « condition d’examen » dans la classe ostensiblement j’allumai une gitane puisqu’au bac en ce temps c’était autorisé ?
_ Mais ce n’est pas fini ! cherche, cherche et te repens !
_…. J’ai parfois, il est vrai dit à mon supérieur qu’il était illégitime et l’ai crié très fort…
_Non ! ce n’est pas cela ton crime inexpiable ! celui qui t’a valu à chaque coin de rue d’être interrogé, contrôlé, fouillé même parfois
_ ??? un jour sur zone trente, je fis quarante trois…
_ Cherche cherche encore !
_ Pour protèger des arbres je me couchai un jour (le bûcheron n’avait pas annoncé le chantier)
_ Ce n’est pas cela ! remonte dans le temps
_ J’ai collé bien souvent des affiches politiques déplaisant au gouvernement…
_ Tu approches ! cherche encore !
_ Distribué des tracts dénonçant vilénies et nuisances…
_ Pire que cela !
_ Vraiment je ne sais pas pourquoi chaque rencontre de porteur de képi, de calot ou de bottes me valait un contrôle jusqu’à la venue d’un âge pré-sénile…
_ Ah ! bon ! tu ne vois pas ! et ça ? c’est donc correct ? (et la voilà qui tire violemment sur ma barbe, ma barbe qu’un jour, pour ma fonction paraissant trop jeune, j’avais laissé pousser)
_ Ah ! c’est donc cela « troubler l’ordre public » !!!

OUI a-t-elle crié troubler l’ordre public c’est se faire remarquer » 

radotage

29 juin 2019

Voitures (1)

L’Etat qui n’eut pas de scrupules

A m’obliger à résider

Sous le panache majuscule

D’une raffinerie sinistrée,*                   *Feyzin

(Quand à cent kilomètres à la ronde

On voyait flotter les fumées

Quand la censure immonde

Interdisait d’en parler, **

Quelle importance que mon bébé

Par les poussières soit intoxiqué

C’était ainsi, rien à râler)

Vient aujourd’hui m’interdire

L’accès à certaines agglos

Parce que, selon ses dires

Mon diésel vieux serait trop…

Eh! Bien! Messieurs les écolos

Est-ce justice, égalité?

Sans vous vive la liberté!

Je roulerai dans ma vieille

Dont vont moins loin les fumées

Dans le nez seulement sommeillent

Alors que les gaz filtrés

Sont infiltrés dans le sang

DIRECTEMENT!!!!

***émission de télévision censurée: on voyait les fumées qui couvraient la ville de Lyon

Les députés

29 juin 2019

 

Ils ont promis monts et merveilles

Mais surtout ce qu’ils surveillent

Leurs intérêts.

 

Ils ont eu des idées géniales

Mais oui! Mais oui mon Général!

Oui, mais après?

 

Ils parlent la langue de bois,

Ils font des lois, ils font des lois

Mille regrets!

 

Que, bien sûr, ne respecteront pas!

 

 

 

Radotage….

29 juin 2019

copinage politique

Vendredi 18 mars 2011

Pour ce qui est du copinage 

C’est au village, c’est au village 

Pour ce qui est du copinage, 

C’est au village qu’on le connaît 

De la grand ville l’anonymat 

Le cache mieux, là croyez-moi 

De la grand ville l’anonymat 

Le cache mieux,ça va de soi 

Il faut servir la clientèle 

Dans le secret, dans le secret 

Il faut servir la clientèle 

Dans le secret le plus complet 

Et ceux qui mangent à la gamelle 

Nul ne connaît, nul ne connaît 

Et ceux qui mangent à la gamelle 

Nul ne connaît leur pedigree 

Car c’est ainsi bon gré, malgré 

Dans la lessive politique 

Car c’est ainsi bon gré, malgré 

Que chacun fait…nul ne l’admet !

C’est David contre Goliath? Nasa piratée avec un ordi de 35 euros!

28 juin 2019

Oyez, oyez bonne gens

Cette histoire fantastique:

Tout là-bas, outre Atlantique,

Un organisme tout puissant

Par un hacker débrouillard,

Muni, c’est inconvenant,

D’un ordinateur ringard,

Perdit, à son corps défendant,

Des secrets peut-être militaires:

Ses vols spaciaux éventés

Voire peut-être menacés.

Cinq cent mégaoctets de données

Ont ainsi été volés.

On peut en rire ou en pleurer

La technologie sacrée

Reste facile à tromper!

 

Pour avoir bien écouté…

27 juin 2019

Ils disent qu’il faut beaucoup boire

J’ai essayé avec du cognac

Patatrac!

 

Si vous aviez vu la foire

Quand les flics m’ont pris en  traque

Tout à trac…

 

Je m’étais bien mis à l’ombre

Sous le platane de la place

Bien patraque

 

Tout nu dans ce coin sombre

En attendant que ça se passe

Cœur en vrac.

 

Ils m’ont traîné « à l’ombre »

Dans une cellule, et sans passe

Rue du Drac.

 

JE CRAQUE!!!!

 

 

12345...286