Archive de la catégorie ‘Non classé’

Vianney

Lundi 4 juillet 2022

Imaginez un feu d’artifice,

Féérie de lumière, de sons,

Dans lequel, selon son caprice,

Bondirait un être d’exception.

Est-ce un cabri musicien?

Un trouvère égaré chez nous?

Un OVNI

 

Grand corps malade

Lundi 4 juillet 2022

C’est sûr que c’est un délice

De savourer les propos

De ce poète, sans artifice

On ferme les yeux..

.Mais que c’est beau!

 

Fascination

Lundi 4 juillet 2022

Oiseau-proie

Il m’est arrivé parfois

En passant près d’une haie

D’entendre les pépiements

D’un oiseau qui n’en peut mais

Fasciné par un serpent

Il reste figé, apeuré

Jusqu’à l’instant

D’être avalé…

 

J’ai entendu

Ce compte-rendu

Par une nana ensauvagée

Cervelle d’oiseau encagé?

Regards…. Radotage

Lundi 4 juillet 2022

filles autour de sadique

Quand la bouche dit «  non

Pars ! Plus je n’en veux

Les yeux,

Comme en secret, au fond,

Disent : «  J’en veux encore ! »

Le  corps qui crie : «  aïe »

Suant de tous ses pores,

Comme un fétu de paille

Tremblotant sur un pal

Espère encore brûler , un peu ?

Non ça fait trop mal …

Juste encore un peu…

Sinon, dites, pour quelle raison

Dès qu’il est une flamme

On verrait papillons

Lui confier leur âme ?

 

 

Elles savaient, elles savent, et pourtant…

Elles savaient qu’il se shootait

Elles savaient qu’il était violent

Mais rien ne les retenait

Elles le voulaient comme amant.

Comme papillons près de la flamme

Elles jouaient avec le feu

Il pouvait avoir grandeur d’âme

Il pouvait être très amoureux…

Sa voix remuait leurs entrailles

Les rendait folles exacerbées

Le cœur vibrant comme des cailles

Prêtes à mourir embrochées.

Mais quand le démon se déchaîne

Rien ne peut arrêter les coups

Alors elles vont crier leur peine

Elles se jettent à genoux…

Le divin marquis qui se cache

Elles le veulent malgré tout

Peut-être bien qu’il est lâche

Peut-être bien qu’il est fou…

Mais elles veulent faire l’expérience

Comme d’autres sautent de toit en toit

Flirter avec la démence

Braver la mort… Une seule fois!

Les gens sensés auront beau dire:

« Il faut qu’il se fasse soigner »

Les gens sensés auront beau dire

Qu’il ne faut pas le fréquenter

Elles tourneront près de la flamme

Supplieront de se faire immoler

Dans des soirées que Dieu condamne

Mais qui les fait s’extasier…

 

 

 

Comme dans la parabole!

Dimanche 3 juillet 2022

« En vérité, en vérité

Les premiers seront les derniers »

C’est au printemps de Pérouges

A St Vulbas, le festival

Tenez-vous bien, que nul ne bouge

Ne voyez là aucun mal.

De deux cent kilomètres à la ronde

Les spectateurs viennent déferler

Pour recevoir autant de monde,

Faut les voitures pouvoir parquer.

On tire des fils, on règlemente

Parc rouge ou parc bleu

On fait ranger en bonne entente

Toutes les tires à la queue-leu-leu.

Les gens prévoyants, en avance,

Ceux pour qui la marche est pénible

Pensaient sans doute, douce France,

Qu’arrivés tôt, parc plus accessible …

Mais dans la tête des dieux

Qui organisent cette affaire

Plus tôt vous êtes sur les lieux

Plus vous aurez de lieues à faire…

 

Belle rencontre

Samedi 2 juillet 2022

J’étais un peu à la dérive,

Errant sur l’aire, avec ma canne.

Ma recherche urgente, active

Le lieu d’aisance pour mon organe…

Je vis soudain une longue file

File d’attente pour l’affaire.

Je m’y joignis, mal agile,

Le pied de grue, je n’aime guère.

Vêtue de rouge, une déesse

Me proposa, voyant mon air :

« Si vous voulez que l’attente cesse

Moi, je suis infirmière,

Je vous accompagne, prioritaire…

Je lui déclamai un poème,

Et la longueur ne dura plus guère

Suffit souvent de joie qu’on sème!

A propos de perles…

Samedi 2 juillet 2022

Certains élèves sûrement

Contaminés par la campagne

Craignant le grand remplacement

Ont trouvé la formule qui gagne:

La nouvelle devise proposée:

« Liberté, égalité, fécondité »

 

Pour ce qui est des statistiques:

Pour, le taux de fécondité, augmenter

Faut augmenter de façon drastique

Le nombre de relations sexuées.

 

Les 30 glorieuses sont les 30 années de guerre entre la France et l’Allemagne.

Je ne m’attendais pas à autant

De lucidité de la part d’enfants!

Le pire, c’est que sous dehors d’amitié

Dans cette guerre Hitler a gagné!

Adolf Hitler, homme politique allemand, prix Nobel de la paix en 1945.

 

Certains disciples de Poutine

Dans nos collèges se sont inscrits

A moins que par inspiration divine

Ne sachent ce qui se prédit…

 

 : Le mur de Berlin séparait la Russie en deux.

Rado…..tage Leçon de géographie

Samedi 2 juillet 2022

Le vieux débris

Part en confettis

Voilà que sa leçon de géographie

Etait  HIER impactée par l’oubli.

 

Leçon de géographie

                                      GIGANTUS 

  

En ce temps-là, il n’y avait pas de France.A la place des ALPES, s’étendait une mer dont les vagues clapotaient doucement sous le vent.A la place de ce que l’on appelle aujourd’hui le MASSIF CENTRAL, il y avait de grands plateaux où vivait bien tranquille la famille GIGANTUS. Une famille de géants !Le père, GIGANTUS portait une longue barbe, ses mains étaient larges comme trois immeubles d’aujourd’hui et lorsqu’il faisait la sieste, cela durait un siècle ou deux. Quand il se relevait, le creux que son corps avait creusé dans le sol formait ce qu’on appelle aujourd’hui des vallées.(ne croyez pas ces ignorants de géographes, d’instituteurs ou de professeurs qui prétendent que les vallées ont été creusées par des glaciers ou des cours d’eau :s’il y a une vallée, c’est que GIGANTUS s’est couché !) 

La mère, GIGANTINA, s’occupait à faire la cuisine. Mais, pour nourrir des géants, il n’était pas question de leur servir des minuscules côtes d’agneaux, ni des côtes de porcs, ni des côtes de bœufs…il fallait  des dinosaures géants !…Et pour rôtir ces macro-dinosaures, aucune cuisinière à gaz n’aurait convenu, ni même le fourneau des restaurants, non, avec ses deux mains larges comme deux immeubles (elle était plus petite que son mari), elle creusait un grand trou dans le sol, y jetait une forêt entière et faisait tourner sa viande qu’elle accommodait selon une recette que les humains ont oubliée aujourd’hui, pendant quatre ou cinq siècles….D’ignorants géographes, des instituteurs ou même des professeurs ont prétendu depuis que ces trous, ces puys, étaient le cratère d’anciens volcans. Ne les écoutez pas : leur science n’est pas claire ! Ne les écoutez pas ! Ecoutez-moi un peu et vous comprendrez mieux !…Un jour que le soleil brûlait par trop la terre, GIGANTUS partit se baigner quelque peu et pêcher par jeu quelque macro-baleine dans la mer ALEUS…Il plongea d’un coup et la mer remonta de plusieurs kilomètres sur les plages voisines.Il nagea un moment, faisant un peu la planche, quand il aperçut au creux d’un rocher, une petite grotte (petite pour sa main, car pour vous, pauvres humains, elle aurait paru plus haute qu’une cathédrale !) GIGANTUS s’approcha et enfila un doigt. Il sentit quelque chose sous son ongle…Il enfile la main, LE ROCHER MONTE. C’est depuis ce temps que ce qu’on nomme ALPILLES (du nom de : ALEUS que GIGANTUS …PILLE) est apparu ! La bête recule… Il enfonce son bras de l’autre côté du rocher….et de ce bras soulève le JURA…Capture impossible :il enfonce le corps…et c’est ainsi qu’apparaît le VERCORS.La bête recule toujours, il relève la tête pour tenter de voir…et alors, doucement apparaissent l’OISANS et le MONT BLANC !La bête a disparu, il cherche un peu partout…et soulève en passant le MONT VENTOUX, en cherchant, il donne un coup de patte et tout là-bas, en EUROPE CENTRALE surgissent LES CARPATES…Sa recherche étant vaine, il revient en arrière. Il a beaucoup de peine à reconnaître le lieu d’où il était parti. Il pose son pied en un lieu émergé, le pied s’enfonce, l’eau se met à couler : le RHONE était né !GIGANTINO, le petit garçon survient : il entendait du bruit. Il voit ce nouveau terrain de jeux. Il saute par-dessus le ru-RHONE et se trouve bientôt sans que rien ne l’affole assis sur le sommet de notre MOUCHEROLLE.Il se met alors à jouer au palet :il y avait des rochers partout !(bien élevé, il ne les laissait pas traîner : il n’oubliait pas de les ramasser)…mais dans un cas ou deux, pourtant, sa recherche fut vaine : le palet est toujours au lieu-dit
LA MORAINE…(n’écoutez pas ces ignorants géographes, instituteurs ou professeurs qui prétendent que ces « blocs erratiques » ont été déposés par un glacier !)GIGANTINA , inquiète, appelle son enfant : « GIGANTINO ! !GIGANTINO ! ! »….Ecoutez encore son cri aux GORGES DU BRUYANT !Mais l’enfant, fatigué, AUX JEUX s’est endormi..En dormant, il a fait ce que font tous les petits : il a fait pipi….et le FURON s’est mis ainsi à couler !Sa mère arrive, elle est folle d’angoisse : « Ces enfants, quelle poisse ! Jamais ils ne répondent ! »Quand elle le trouve enfin ,comme fait toute mère, elle saisit l’enfant, elle pose son derrière dans le lieu qu’on nomme aujourd’hui LES ALLIERES puis elle frappe sur les fesses ingénues…les larmes aussitôt jaillissent des paupières…C’est depuis que
LA BOURNE a deux sources !Puis elle l’entraîne par le bras, mais le talon coquin du gigantesque enfant creuse en passant DES JARRANDS jusqu’à PONT EN ROYANS un fossé que certains ignorants nomment à tort une gorge.Vous n’êtes pas obligés de me croire…….mais alors, si vous ne me croyez pas, prenez un livre de géographie pour voir ce que disent ces ignorants de géographes, d’instituteurs ou de professeurs ! ! !

Au coin de la rue… ou sur le pré?

Jeudi 30 juin 2022

Un panneau « le coin de la rue »

Permet soudain de rêver

« Dis bonjour » c’est là que l’ai vu

Me suis mis à radoter:

Ce porche est lieu de rencontres:

« Je t’attends au coin de la rue »

Pour liquider les bévues…

A moins que ce ne soient les montres

Qui, dans la bijouterie,

Ne soient témoins d’exactitude

De rencontre de promis

Pour un avenir à l’étude….

Ou bien un présent…fini.

 

Comme à la récréation

Les bagarres sont interdites

Pour l’honneur mis en question

On se fixe une heure dite

A poings nus aux temps d’enfance

Le coin de la rue suffisait

Mais naguère pour plus d’outrance

Un pré, des témoins, il fallait

A l’épée ou au pistolet

L’affront ainsi on lavait…

Allez dansez faites la ronde Ni vu ni connu je t’embrouille

Mercredi 29 juin 2022

Suite et fin

 

Allez dansez faites la ronde

Pour voyager parcourir le monde

Ni vu ni connu je t’embrouille

Par internet c’est toi l’andouille

 

Réclamation? De quoi parlez-vous?

De contrat n’y a jamais eu!

De trace n’y en a plus!

Effectivement trace internet OU?

Mais contrat ECRIT , HEIN!

 

Allez dansez faites la ronde

Pour voyager parcourir le monde

Ni vu ni connu je t’embrouille

Par internet c’est toi l’andouille

 

Allez dansez faites la ronde

Pour voyager parcourir le monde

Ni vu ni connu je t’embrouille

Par internet c’est toi l’andouille

 

Allez dansez faites la ronde

Pour voyager parcourir le monde

Ni vu ni connu je t’embrouille

Par internet c’est toi l’andouille

123456...417