Archive de la catégorie ‘Non classé’

Nettoyage (?) sur Facebook

Vendredi 20 avril 2018

Si tu fais du nettoyage

Jolie déesse imprévisible

Parmi les amis de passage

Prends garde: certains sont sensibles.

Ils risquent de mal interpréter

Tes gestes brusques pour les chasser

Les prendre pour des élans

De tendresse de sentiments.

Tes vigoureux coups de plumeau

Risquent d’être considérés

Comme de bienheureux cadeaux

Des caresses énamourées…

Prends garde! Tu vas exciter

Des victimes de timidité,

Des amoureux trop bien cachés.

Ecologie du haut écologie du bas

Jeudi 19 avril 2018

En matière d’écologie

Il y a des hauts, il y a des bas

Il y a celle des petits marquis

Il y a celle des sans tralala.

L’écologie d’hélicoptère

Prônée par des milliardaires

L’écologie des tout petits

Qui cherchent à survivre, blottis.

Vu du sommet des hautes sphères

Qui ne risquent pas de gratter la terre

Les recherches d’alternatives

Méritent des sanctions punitives…

Allons! Allons! n’ont rien compris

Ces cultivateurs à la manque

Allons! Allons! pas d’anarchie

Il faut alimenter les banques!

Hélas! Hélas ils ont compris

Les autarciques entrepreneurs

Que ce que veut le pays

C’est se goinfrer de leur ardeur.

ADELPHITE

Mercredi 18 avril 2018

Aménagement illusoire

Des textes fondamentaux

Et brouillamini notoire

Le mot lui-même sonne faux

Pour imposer l’égalité

Hélas déjà exprimée

Inutile d’imaginer

Tant de termes rarissimes

En de si snobs gargarismes

 

 

Avec un chapeau et un pagne (écrit avec Joshua cm1)

Mardi 17 avril 2018

Il a volé mon chapeau

Qu’il trouvait vraiment trop beau.

Il est parti dans la campagne

Avec le chapeau et un pagne.

Il a poussé un cri atroce

Pour chasser les bêtes féroces.

Les animaux en le voyant

Ont crié: « Voilà Tarzan! »

Accroché à une liane,

Il a grimpé à sa cabane

Jane n’était pas là…

Pas non plus de Tchitta!

Vite aller chercher des oeufs

Pour un repas délicieux!

Il trouvera dans sa course

De quoi boire à une source.

 

Ridicule histoire de voile!

Mardi 17 avril 2018

Dans l’ancien temps, les fermières,

Au moment, des vaches,  traire

(Pas de rimmel pas de fard)

Utilisaient un foulard

Pour protéger leurs cheveux.

C’est que la bouse et les queues

Balancées par chaque bête

Pendant le temps de la traite

Ce n’était vraiment pas fameux.

Pas,  derrière, de religion:

Juste une simple protection!

Et pour aller à l’église

Le chapeau était de mise.

……………………………………………….

Il ne craint pas le ridicule,

Le dénommé Castaner

De quel groupuscule

De cathos était donc sa mère?

Et quel  voile portait-elle?

Celui d’une congrégation?

Se prétendrait-il né au carmel

D’immaculée conception?

…………………………………………….

Ignorant crasse ou menteur

Je ne saurais pas trancher

Mais tous les bonimenteurs

Racontent des billevesées!

 

 

Marécage

Lundi 16 avril 2018

 

 

Collomb! Collomb! Collomb,prends garde!

A Notre Dame des Landes

Tu vas rencontrer la camarde

Perdre la face avec ta bande.

Tes hommes perdent  toute notion,

Viennent gazer dans les bistrots,

L’image de notre Nation

Grâce à toi flétrira bientôt!

Pas de caméras, pas de journalistes

Sauf celles de « l’Autorité »

Contre de pauvres zadistes

Mais qu’avez-vous donc à cacher?

Il s’agit d’un marécage,

Je sens que tu vas t’enliser

Prends des cuissières c’est plus sage

Pour oser t’aventurer…

Je présume qu’en Bretagne

Des serpents doivent pulluler

Normal que la peur vous gagne

Malgré les engins de chantier…

La prescription trentenaire

Qui figure dans le droit

Certains s’en sentent titulaires

On vous regarde avec effroi.

Ils m’étaient indifférents

Ces extrémistes de nova(?)culture

Mais voilà! dès cet instant

Où tu viens casser des structures

Je, tu, nous sommes solidaires

Pour refuser tes mercenaires

Je, tu, nous, sommes avec eux

Ils étaient peu

Nous serons nombreux!

 

 

 

 

 

 

 

 

Circulez! Y a rien à voir!

Lundi 16 avril 2018

Quand la presse est évincée

Des cours des palais du royaume

Quelles malversations supposer

Qui se trament sous les heaumes?

Quand la presse est évincée

Des lieux des confrontations,

Qu’est-ce que l’on veut cacher?

Le secret crèe suspiscion.

C’est le cas en temps de guerre

Ne jamais montrer la torture

Ni les viols dont on se sert

Silence absolu! on jure!

Pendant que l’on nous amuse

Avec des gaz soi-disant

Qu’on profère des « j’accuse »

Que fait-on au même moment?

Avant de passer les engins

De triste démolition

Que fait-on subir aux frangins

Qui crient leur désapprobation?

Les vipères

Dimanche 15 avril 2018

A l’époque de ma jeunesse

Pour protéger les populations

Qui subissaient souvent, traîtresse,

La morsure sans rémission

Des vipères qui pullulaient,

Le maire, pour chaque tête, offrait

Une prime de deux francs cinquante…

J’en ai eu, de l’argent de poche,

En arpentant les pierrailles en pente,

Les anfractuosités de roches,

Avec mon bâton pour seule arme…

Le temps a changé… Larmes!

Sont protégées, les vipères.

On les trouve dans les chaumières

L’été enroulées dans l’âtre,

On les trouve dans les maisons

Et les pauvres Cléopâtres

N’ont droit à aucune oraison.

Les vipères sont protégées

Elles fourmillent partout, partout

Je crois même qu’à l’Elysée

Il s’en cache beaucoup, beaucoup!

On t’arnaque? On TARNAC!

Samedi 14 avril 2018

Ce fut une histoire curieuse

« Circulez! y a rien à voir »

Se passait-elle dans la Creuse

Dans le Cher ou dans la Loire?…

Cachés dans une vieille ferme

De dangereux « terroristes »

Rêvaient disait-on de mettre un terme

A la politique « fasciste »

Il suffirait pensaient-ils

C’est ce qu’on nous a raconté

De bloquer entre les villes

Plusieurs rames de TGV…

L’enquête avec diligence

Sans se soucier trop de légalité

Fut commentée avec outrance.

Les dangereux anarchistes

Bien longuement furent écoutés

Furent suivis piste par piste

Furent un jour arrêtés…

Dix ans d’enquête serrée

Par des juges spécialisés

Débouchèrent en définitive

Sur des accusés relaxés

Débouchèrent en définitive

Sur la découverte de preuves fabriquées.

Pleurez pleurez!  Pauvre France!

Quand vous croyez les policiers

N’oubliez pas qu’ils sont l’agence

D’un pouvoir guère civilisé!

Défoulement:Lettre à Monsieur le Directeur d’EDF

Vendredi 13 avril 2018

Monsieur le directeur d’EDF

Veuillez entendre mes griefs:

Vous me mettez en demeure

De payer une facture,

Que, voilà, j’en ai bien peur,

Vous auriez du encaisser…

Il y a vingt ans que cela dure

Mes factures, vous les prélevez,

Cela évite les tourments

Lorsque je m’absente longtemps…

J’ai retrouvé en rentrant

Votre note, votre relance

Et votre mise en demeure!

Savez-vous ce que je pense?

Vous devriez bien sur l’heure

Honorer vos engagements

Au lieu de me chercher noise.

A savoir qui est défaillant

C’est vous que montre la toise.

Mon compte n’est pas fermé,

Ni non plus à découvert

Vous deviez donc prélever

Et éviter ce concert!

Je veux bien croire à l’erreur

Mais vu le ton de vos « j’accuse »

Je pense que vous aurez à coeur

De présenter des excuses!!!

J’ai,ce jour, aussitôt que trouvé

Envoyé ce paiement.

 

Bon! Malgré la suggestion que la banque avait pu refuser( _ refus de m’envoyer la réponse de la banque_ qui m’aurait alors facturé une pénalité d’ailleurs) la chose semble réglée…

Excuses formulées.

Mais depuis que Macron et ses sbires ont désigné les vieux comme une proie normale, il faut sans doute, à l’avenir, s’attendre à plein de choses de ce genre…???

 

 

 

12345...241