Archive de la catégorie ‘Non classé’

Subtil ou futile

Dimanche 22 juillet 2018

Avec sa gueule de premier communiant

Major d’E N A et tout et tout

Certains l’ont mis au firmament

Ils voyaient un grand manitou.

On le pensait raisonnable

Bon gestionnaire et avisé

(Cent bornes d’avion c’est rentable

Et une piscine ultra privée.)

Fort de son raisonnement

A répéter « en même temps »

On le croyait super subtil….

L’était bien sûr chéri des riches

Les pauvres les voyait vils

Large, pour certains, mais chiche

Pour les hères, qui vivent mal!

Il fit obsèques nationales

A un déserteur fiscal…

Rétablit les chasses à courre

Comme en période médiévale

Et pour manifester ses amours

Fit passer le jeu de ballon

Avant le plan anti misère…

On croyait qu’il avait des dons,

Qu’il nous sortirait de galère,

Mais voilà, ce sont choses inutiles

Qui retiennent son attention…

C’est un président futile

Attention:  à l’horizon!

Ne voilà-t-il pas que, bien pire

Dans l’ombre, on manipule des sbires….

 

Transhumance

Samedi 7 juillet 2018

Mes amis, voilà, c’est les vacances.

Moment venu de la transhumance.

Je reviendrai à la rentrée,

Si la vie veut bien me l’accorder.

Que le soleil remplisse vos coeurs

Que l’amour, la joie, le bonheur

Viennent illuminer vos vies!

Que l’été vous soit paradis!

Mieux valent des jeux

Vendredi 6 juillet 2018

Mieux valent des jeux

Que le plan pauvreté

Parader c’est bien mieux

Foot, foot, en vérité….

Il frôle les abysses

Au niveau des sondages

Encore un peu !Ho! Hisse!

Descendu d’un étage….

Lorsqu’il partira

En rasant les murs

Pour éviter crachats

Notre pays c’est sûr

Enfin respirera!

Ondée

Jeudi 5 juillet 2018

Averse douce, ce matin

Voilà qui va ravigoter

Les plantes molles du jardin.

Rendre  vert le sol de l’été.

Après les chaleurs étouffantes

On se trouve même un peu surpris

De prendre chaussures couvrantes

Et même un pull, oui! Oui! Oui!

La terre gercée se requinque

Les oiseaux trouvent à s’abreuver

A la vôtre! La nature trinque

A la douceur retrouvée.

 

Explosion!

Mardi 3 juillet 2018

Tout est calme dans la maison

L’une lit l’autre griffonne

Explosion

 

Diable! quel con, quelle conne

Tire pétard dis-je ronchon

Explosion

 

Le bruit émane de la maison

Pas de gaz, non! Non! Non!

Explosion!

 

Œufs oubliés sur la plaque

Qui à sec pètent, claquent…

Explosion.

Se prépare la transhumance…

Lundi 2 juillet 2018

Se profile la transhumance,

Cette cure de désintox:

Plus d’ordi pour les vacances

Des jours, des soirées inox.

Matin, réveil, bonjour la faux:

Quelques andains pour décrassage.

Des gens qui partent en rando?

Une histoire au passage.

Quand le soleil vient darder

Ses rayons sur l’herbe coupée

Rentrer pour un petit goûter

Repos avant de faner.

Au soir, on « accuchera »*      *mettra en gros tas

Pour laisser le foin se tasser

Puis, par sacs, il descendra

Pour réserve s’entasser,

Afin que, neige tombée,

Les ânes puissent quand même manger.

Lamentation de Roméo

Lundi 2 juillet 2018

Je n’ai jamais rencontré de Juliette

Disait tristement Roméo.

Les jolies filles, c’est bête,

Préfèrent toujours les machos.

Moi qui suis doux et tendre,

Qui ai de l’amour à revendre,

Elles ne voient pas que je les aime.

Je leur offre des cadeaux,

Des fleurs, des bijoux, des poèmes,

Pour les rencontrer, je me fais beau,

Mais rien ne fait battre leur cœur.

Au garçon clean et toujours sage,

Elles préfèrent le camé

Qui déraille les soirs d’orage,

Voit des monstres à exterminer.

A l’homme sobre et attentionné,

Plein de tendresse de douceur

Elle préfèrent voir divaguer,

Après des rations de liqueurs,

Le mec sauvage qui va frapper…

Ah! Mais pas ELLES: même pas peur!

Au super marché(àpartir d’une image sur facebook)

Dimanche 1 juillet 2018

Pourquoi les hommes sont incapables de faire les courses (on voit ici une opulente poitrine très dénidée,et, un peu plus loin, sous une mini jupe un arrière train callipyge)

A chaque bout de gondole,

C’est comme un rencart clandestin:

Tant de filles qui rigolent

Quand on fait un peu le malin.

« Holà! Pardon, mademoiselle

Je n’ai jamais été sevré »

Voilà que la péronnelle

Dit « Ici ce n’est pas maternité

Y a un rayon pour bébé

Allez donc le rechercher »

A chaque bout de gondole,

C’est comme rencart clandestin:

Tant de filles qui rigolent

Quand on fait un peu le malin.

« Ne bougez pas, jolie déesse

Je suis en train de rêver

Devant votre jolie paire de fesses,

Est-ce à moi qu’elle est dédiée?

_ Voyons, monsieur, quelle détresse

Vous pousse à l’excentricité?

Allez! Courez vite à confesse

Pour expier la lubricité. »

A chaque bout de gondole,

C’est comme rencart clandestin:

Tant de filles qui rigolent

Quand on fait un peu le malin.

« Si c’est la fête aux bisous

J’en prends bien une centaine

Des très chauds et des tout doux

J’en veux une coupe pleine.

_ Ils sont déjà tous partis,

Y en a plus pour aujourd’hui,

Mais revenez donc demain:

Il y en aura peut-être plein… »

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les collines.

Vendredi 29 juin 2018

 

 

C’est le rallye des collines

Chaque année à qui mieux mieux,

Œil prudent, oreille fine:

Les coureurs repèrent les lieux!

Au long de l’itinéraire,

La semaine précédente,

Il y a des téméraires,

Qui cherchent, de manière urgente,

Où gagner une seconde,

A écourter d’un centimètre

Comme des champions du monde

Trois cent quarante kilomètres.

Les pentes retentissent de bruits

De pétarades, de moteurs,

Samedi, dimanche, c’est le rallye:

Des fous  foncent avec ardeur.

Routes barrées aux carrefour

Par rubans rouge/blanc étirés

Voilà que pendant deux jours

Des tables seront installées…

Qui parle de pollution

Soit sonore, soit de gaz brûlés,

A l’excommunication

Serait définitivement condamné.

 

Barbecue

Jeudi 28 juin 2018

Mon barbecue n’est pas aux normes

Ni NF ni CE ni rien

C’est juste une forge énorme

Qui ma foi cuit, et cuit bien.

La large poêle à paëlla

Est par lui en tous points chauffée

Pour le grill, il se pose là

Il pourrait suffire à une armée.

Avec son ventilateur

En cas d’urgence de chaleur

Trois ou quatre tours de manivelle

Les braises pétillent de plus belle…

Moi qui n’aime pas les grillades

J’ai grâce à lui pris mon parti

De ces souhaits, des ces foucades

Quelques brindilles et c’est fini!

12345...249