De quoi rire avant d’en pleurer

« Le remaniement, ça ne changera rien, il ne faut pas du ripolinage », assène une cheville ouvrière de Renaissance. « Je ne sais pas si [cela passe par] le remaniement, mais il faut montrer aux Français que l’on a compris quelque chose »,

 

Montrer? Pas difficile!

Ils sont spécialistes du « faire semblant »

Ce sont élites de ville

Qui ne comprennent rien, vraiment.

Ils ont le talent de détruire

Et pour leurrer de faire luire

Dans le noir le joli tas d’excréments

Qu’ils nous préparent à chaque instant.

Tournez la page, y a rien à dire

Ils aimeraient trop qu’il soit ainsi

Mais au creux de la poêle à frire

Les damnés poussent des cris.

Dans chaque recoin du pays

Ils se rassemblent pour protester

Le monde entier est ébahi

Mais, n’ont pour coeur que des fichiers.

 

 

Nous donner pour couche

 

dont ils veulent gaver les Français,

a administrer cuillère par cuillère,

au nom de la « bonne gestion »,

sous prétexte des marchés,

pour laver plus blanc que blanc…

2 Réponses à “De quoi rire avant d’en pleurer”

  1. eructeuse dit :

    Approuvé !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : BLA BLA BLA

Répondre à 010446g Annuler la réponse.