Béni Oui Oui

Il y avait dans mon enfance
Chez le cafetier de la gare
Honni soit qui mal y pense
Un bibelot un peu bizarre

Un petit chien en carton-pâte
Qu’on appelait Béni Oui Oui
Couché, un os entre les pattes.
L’idiot en était ébloui:

Quand on appuyait sur sa tête,
Pendant un très long moment
Il approuvait, c’était la fête,
Ses inepties du moment!

J’ai cru revoir, il n’y a guère,
Réincarné, Béni Oui Oui
Dans une émission hebdomadaire(?)
La ressemblance est inouïe.

Plus besoin d’appuyer sur la tête
Il approuvait béatement
Des propos on ne peut plus bête
Des âneries d’idiot « d’avant ».

2 Réponses à “Béni Oui Oui”

  1. eructeuse dit :

    Excellent !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : AH L'AMOUR

Laisser un commentaire