Archive pour mars 2021

Ce n’étaient QUE des Républicains

Lundi 15 mars 2021

Ah! Mais voyons, peu importe,

Ce n’étaient QUE des Républicains

Qui avaient frappé à la porte

Chassés par général assassin,

Poursuivis par les religieux,

Des royalistes vengeurs.

Parqués là comme des boeufs

Ces étrangers, quelle horreur!

Un camp de concentration

Une vraie honte pour le pays

Laissé longtemps à l’abandon

Pour oublier que l’Opus Dei

Etait derrière cette infamie…

Des ignorants de bonne foi

Firent projet de rendre vie

A ce terrain avant que les bois

N’aient absolument tout envahi…

Mais parquer des miliers de cochons

Sur ce lieu aussi maudit

C’est quand même amère potion

Pour les descendants des proscrits.

Ils n’étaient QUE Républicains

Par temps qui courent serait-ce vain?

 

Retour en enfance?

Dimanche 14 mars 2021

Il me souvient de mon père,

Découvrant que son propre géniteur

Aux relations toujours austères

Dans ses relations de labeur

Avec l’animale gent

Déjeunait maintenant

Avec un gros matou

Allongé sur ses genoux …

De quoi, les épaules hausser

Et  un peu  se moquer…

……………………………………………………………..

Petit, mon fils aîné,

Avait adopté une lapine

Grise, malicieuse et coquine

Qu’il dressait à grimper

A faire mille tours…

En raison de son amour

Nous l’avons gardée

De nombreuses années…

……………………………………………………….

Voilà que depuis quelques temps

Une lapine de mon élevage

Ayant l’air triste et dolent

Je lui ai rendu la vie sauvage…

Mais voilà, chaque soir

Elle vient se faire caresser

A l’instant où tombe le noir

Et de jour en jour je suis pressé

De la revoir…

Je proteste!

Vendredi 12 mars 2021

A toutes fins utiles, sachez, vous qui serez furieuses,

que les coups des pépées pour moi sont des caresses 

 

 

Les tribunaux de certains pays

Ont décidé, au divorce, d’infliger

Le paiement à postériori

De travaux (volontairement) effectués.

Parmi les dits « attendus »

C’est GRAVE! N’aurait pas dû:

« Refusait de laver le plancher

(Si la sécurité n’était pas en danger,

La tâche relevait d’une manie dévoyée)

Refusait de laver le linge

(Allez expliquer au vieux singe

Que glisser trois bouts de tissu

Dans une machine moderne

C’est une charge directement issue

De l’époque morne et terne

Des  grottes ou des cavernes)

N’avoir point préparé le repas chaque jour

( Pas voulu ou, simplement, par amour,

Avoir accepté la frugale pitance

Que sa ligne exigeait, au risque de carence) 

N’avoir point comme au régiment

Fait le lit au carré quotidiennement

(A quoi bon quand dès le premier instant

Les draps comme la couette volent à tout venant)

N’avoir pas assuré, le soir, pour les enfants

L’aide aux devoirs _ interdits par la loi _

Parce que, trop dur, assurément

Pour des mômes qui ne parlent que droits 

En fait, on condamne un mari

Il peut être marri!

Pour avoir gentiment délaissé le pouvoir

Aux mains de sa moitié pour éviter le soir

La tempête imprévisible

La tornade indicible…

Vaccin

Jeudi 11 mars 2021

Voyez la grande panique

A l’intérieur des frontières

C‘est à qui peut faire la nique

C‘est à qui fera des manières

Il y a des préférences(?)

Non justifiées par urgence.

 

Ah! il aura fait parler

Ce vaccin craint/attendu

Un incident fait stresser

Tout alors est suspendu.

Dans trois siècles on en rira

La grande peur de notre temps

Mille dangers découverts on aura

Bien pire que maintenant.

 

Les rivalités

 

 

Ah! Les écoles de Lyon! Souvenir…

Mercredi 10 mars 2021

Il paraît que la ville de Lyon

Va repenser les cours de récréation

 

Comment jouer en récré

A la mode, à la mode,

Comment jouer en récré

A la mode de Doucet

 

On va casser le béton

A la mode, à la mode

On va casser le béton

A la mode de Doucet

 

Moins de place aux jeux de ballon

A la mode, à la mode

Moins de place aux jeux de ballon

A la mode de Doucet

 

On va cultiver des plançons

A la mode, à la mode

Faire pousser des potirons

A la mode de Doucet

 

Moi je pose une question

A la mode, à la mode

Moi je pose la question

A la mode des ronchons

 

(Le premier geste écolo sain

A la mode à la mode

C’est pisser dans le jardin

A la mode de demain)

 

Je me souviens, il faut le savoir

Dieu! Qu’il était en avance!

Un certain Michel Noir

Avait refait les lieux d’aisance!

 

Depuis ce temps à Lyon

Les gogues ne puaient plus

En cantine, c’était bon

Pas seulement du tofu.

 

Ah! c’est vrai, je date un peu

Je ne suis plus à la mode

Je pisse comme les vieux

En respectant certains codes.

Ca devient la mode

Mercredi 10 mars 2021

Ca devient la mode

De mort brutale menacer

Quiconque ne suit pas le code

Que des bandits veulent instaurer.

Il paraît qu’être laïc

Ca donne envie de tuer

A des vipères lubriques

A des tigres assoiffés.

On désigne à la vindicte

Pour oser mettre en discussion

Des comportements addicts

Soi-disant de religion.

Sont aveugles, les collègues

Ces courageux collabos

Tout soudain devenus bègues

Quand protester il faut…

Le baratin des ministres

Qui ne font que psalmodier

Au lieu de prévenir les sinistres

Me donne envie de gerber.

Puisque cela dérape

Qu’on ferme le collège à Trappes

Qu’à Grenoble sans zapper

On supprime l’IEP!

 

Chante, chante, coucou

Mardi 9 mars 2021

Chante chante gentil coucou

Ton chant est bien plus agréable

Que celui des mandarins… HOU!

Pour leurs préavis minables

Tu salues le renouveau,

Alors que, par leurs injonctions,

Pas un seul jour n’a été beau,

Triste, triste, triste potion.

Tu cries l’amour, tendres effusions,

Eux ne connaissent que les barrières,

Que les obscures obsessions,

Que les idées mortifères.

 

CHANTE ! CHANTE ! CHANTE ! CHANTE !

Radotages: coucou

Mardi 9 mars 2021

Premier coucou de l’année

J’ai entendu ce matin,

Quand je piochais au jardin,

Le premier chant du coucou…

Mais dans ma poche pas de sous…

Tant pis! Je passerai l’année,

Riche de rêves et de beautés,

Du sourire des êtres aimés

De leurs baisers.

Je n’irai pas à l’opéra,

J’irai moins au cinéma,

Je ne partirai pas en croisière

Vers je ne sais quelle Cythère.

Je me contenterai des déesses

Qui trônent derrière leur caisse…

Cet article a été posté le Vendredi 10 avril 2020

Coucou

J’ai entendu, dans le bois proche,

Le coucou chanter… C’est moche:

Je n’avais pas un sou en poche,

Je resterai une pauvre cloche.

Quelqu’un m’a dit un jour

Qu’il dénonçait les fautes d’amour,

Mais pour les vieux comme moi,

Le temps des nids sous le toit

Est bien passé, alors quoi?

Ce pauvre oiseau, je le crois,

Est l’objet de mille questions

Mais en fait de quoi parle-t-on?

Il est l’objet de superstitions

Qu’exploitent les gais lurons.

(radotage: déjà publié le 11 avril 2014)

Dans mon enfance, mon père chantait cette chanson:

Qui veut savoir un plaisant tour

Qu’est arrivé, il y a quelques jours?

Ce sont deux hommes du village

Qui sont allés se promener

Se promener dedans un vert bocage,

Ont entendu le coucou chanter.

« Ecoute, a dit le premier

Le coucou qui chante pour toi

_Oh! non! Ma femme est bien trop sage

Pour me faire infidélités

La tienne est un peu plus volage

Sera pour toi qu’il aura chanté!

_Allons ne soyons pas chicaneur

Allons nous-en chez le procureur:

Le procureur un homme habile,

Il nous dira la vérité… »

Le procureur les ayant entendus

Fit verser à chacun d’eux dix écus.

 Le procureur, un homme habile,

Les vingt écus a empochés.

« Allez vous-en, messieurs, soyez tranquilles

Sera pour moi qu’il aura chanté! »

Nos deux nigauds se sont pris par la main

« Allons nous-en boire du vin,

Puisque nos femmes sont si sages

Ayons la joie dedans le coeur

Qui aurait dit qu’un oiseau sauvage

Aurait chanté pour le procureur? »

Cet article a été posté le Vendredi 5 avril 2019

 

Un coucou?

C’est une stratégie
Bien connue de l’oiseau
Pondre en catimini
Un oeuf tout aussi beau
Que ceux déjà blottis
Pondus au fond du nid.
Chacun connait très bien
Ce que fait le coucou
Aussitôt qu’il se tient
Un minimum debout
Il renverse les oeufs
Les oisillons fragiles
Un peu plus paresseux
Et vraiment moins agiles.
Mais l’oiseau concerné
S’il sait se faire place
N’est pas très réputé
Pour laisser grande trace…
Dans un grand poulailler
De notre grand pays
Un oeuf un jour surgit
Aussi bien camouflé…

Cet article a été posté le Samedi 16 avril 2016

Autorité?

Dimanche 7 mars 2021

Pour asseoir une autorité

Deux voies se font concurrence

Certains croient qu’il faut dresser

Voire affaiblir, priver la panse.

D’autres préfèrent la douceur

Les caresses les compliments

Veulent convaincre avec ardeur

L’être d’obéir gentiment.

Dans les deux cas l’objectif

Est de poser le carcan

Au cou d’un être passif

Fais attention, manant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle coquine

Samedi 6 mars 2021

Quelle coquine, ma lapine

L’a grignoté les fils du frigo

Laissé des crottes dans la cuisine

Alors lui ai dit : »Oh! Oh! Oh! »

Retourne au jardin ma copine

Va taquiner le chien qui dort

Poser ta patte en sourdine

Sur son museau ou sur son corps

Pour faire une course effrénée

A travers la cour et les prés

Tu sais que toujours tu vas gagner

Mais méfie toi ça peut changer! »

1234