Administré

On disait dans mon enfance

D’un malade en fin de vie

Qui, au bout de ses souffrances

Frisait maintenant l’agonie:

« Il a été administré! »

C’était le dernier sacrement

La porte de la sérénité

La ferveur du dernier moment…

Le prêtre, seul habilité

Pouvait octroyer ce visa

Pour paraît-il éternité

Pour adoucir le trépas.

Ainsi quand j’entends

Qu’en France chaque corporation

Chaque groupement

Chaque action

Chaque métier

Est par énarques, par « sachants »

Administrée

Même avec mansuétude,

Comprenez mon inquiétude!

Laisser un commentaire