Matin de révolte

Le temps froid de l’automne

Provoque des déprimes

A tous les êtres il donne

Des sensations de brimes.

Ce matin, au réveil,

Pas de chant de mon coq:

Puisque pas de soleil,

La joie se trouve en loques.

Il avait déserté,

Avec toutes les poules,

Etait allé gratter,

Comme rôdeur qui roule,

Ici, grain de maïs perdu

Par la batteuse,

Là, fumier épandu,

Trouvaille pas fameuse.

Pour compléter le tableau,

Les ânes étaient absents,

Eh! Bien, me voilà beau!

De quoi me ronger les sangs….

Eu beau les appeler,

C’est ainsi que ça se corse,

Il faut donc les chercher…

J’ai rassemblé mes forces,

Et, ma canne décrochée,

Parcouru les fourrés,

Etudié les crottins,

Pour les repérer… ENFIN!

 

 

4 Réponses à “Matin de révolte”

  1. eructeuse dit :

    Et bien emmitouflé j’espère !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : Vindiou ça vaut son pesant de cacahouètes !

  2. Mireille dit :

    Tes bestioles avaient envie de se donner de l’importance. C’est réussi !

Laisser un commentaire