Supplication à Tlaloc

Pardonne-nous, grand Tlaloc,

Nous t’avons trop oublié.

La terre durcit comme roc,

Les légumes émaciés,

D’une soif inextinguible,

Se tordent, se recroquevillent:

Leur douleur est perceptible.

Dans leurs feuilles en guenille,

Les arbres, même, jaunissent,

Perdent feuilles en plein été.

Tous les animaux pâtissent.

De nous, Tlaloc, prends pitié!

De ton arrosoir qui gronde,

Viens nous laver du péché.

Pitié! Pitié! Pour le monde

Tlaloc! Tlaloc! Viens nous sauver!

 

Laisser un commentaire