Retour cinquante ans en arrière!

La grande crainte il y a 50 ans

Lorsqu’on se sentait vraiment mal

Était de mourir à l’hôpital

Loin de la famille et des enfants.

Cet établissement  inhumain

Dont le souvenir était bicêtre

Où des horribles mandarins

Prenaient possession de votre être

Où seuls devraient compter leurs soins

Un patient cela doit, bien sûr, se taire

Subir sans jamais protester

Quoi qu’il arrive se laisser faire

Tout accepter, tout supporter:

Les piqûres, les injections

Même celles qui brûlent les veines

Qui vous font monter au plafond

Aucune empathie pour la peine!

Cette crainte avait disparu

L’hosto s’était humanisé

Du moins, bien sûr, on l’avait cru

Jusqu’aux semaines passées!

Mais les démonstrations filmées

De la mort sous scellés

Des mises en réanimation

Ont réveillé les appréhensions.

 

Le traumatisme restera longtemps!

 

 

 

4 Réponses à “Retour cinquante ans en arrière!”

  1. Caroline Bordczyk dit :

    C’est clair !

  2. renaud dit :

    Tout ce qui est gigantesque est déshumanisé et le nombre crée la perte de valeurs et de l’altruisme, sauf exception.

Laisser un commentaire