Espoir pour 2050

Nous sommes en 2020

En cinquante, quadra

Tu seras

Je serai parti d’ici là.

Je t’ai transmis ma faux

Les outils rudimentaires

Dans les temps trop chauds

La terre sera précaire

Pour chacun j’en ai gardé:

Qui cultive mangera.

Des arbres que j’ai plantés

Un certain nombre survivra.

Pour les temps de canicule

Prévu pour d’autres usages

Le caveau cave à tubercules

T’aidera pour ces passages.

Vois-tu, tout au long de ma vie,

J’ai freiné, cru bien faire,

Chaque fois savants m’ont dit

« C’est erreur mauvais repères ».

Je suis maintenant au déclin

Je l’espère bien rapide

Des quadras un peu stupides

T’empêchent de me serrer la main.

Si j’attrape le covid

Ils me mettront sous scellés.

Sauve ta peau, sois prudent!

Souviens-toi que les idées

Sont toujours manipulées

Pour un pouvoir impudent.

 

Proposé hors concours au site « je fais ma transition »

6 Réponses à “Espoir pour 2050”

  1. Mireille dit :

    Je suis maintenant au déclin/ je l’espère bien rapide…
    Comment faut-il le comprendre ?
    Bonne journée, Poète

    • 010446g dit :

      Aïe! Tu connais la réflexion de Victor Hugo?
      « Je vais désencombrer ‘horizon »
      Je n’aimerais pas voir mon déclin se trainer jusqu’au grabat.
      Ce serait trop dur pour tout le monde!
      Douce journée à toi, Mireille

  2. Caroline Bordczyk dit :

    Que te dire sinon que ce temps est bien triste…et celui de demain sera dure pour nos petits enfants dont nous fûmes privés… Dure! Il faut beaucoup de tendresse pour freiner la mélancolie dans la pente du déclin ! Bises tendres camarade poète !

  3. renaud dit :

    Tu es sage, philosophe, fataliste et donneur de bons conseils.

Laisser un commentaire