Radotage: Histoire bretonne pour préparer Halloween

HISTOIRE BRETONNE

Savez- vous qu’ en BRETAGNE, pendant la messe de minuit, le dernier mort de l’année fait l’appel des morts pour l’année suivante ? Vous ne le croyez pas ? YANN non plus ne voulait pas le croire….
En ce soir de 24 décembre, YANN, comme tous les soirs traînait à la taverne. Il avait déjà bien sa charge…Il aurait pourtant encore bien bu une bolée de « chouchen »…mais le patron lui avait dit fermement : « Ce soir, je ferme tout de suite, je veux aller à la messe de minuit… Il avait essayé de discuter, mais, tout doucement, on l’avait poussé vers la porte et il s’était trouvé dehors.Il était donc parti en titubant, en grommelant…
En arrivant devant la porte du cimetière, il entend la première sonnerie de la messe…Et… Il entend une VOIX dans le cimetière !
YANN n’avait jamais cru à cette légende qui voudrait que le dernier mort se mette à parler…Il disait que c’était des histoires de bonnes femmes…Mais là ! Bien obligé de constater qu’il se passe quelque chose !…On dirait la voix de l’ADELE qu’on a enterrée hier ! Il s’approche de la tombe…ne comprend rien tout d’abord…puis, très distinctement :
AMELIE ….LA VIEILLE AMELIE !…IL VOULAIT LUI ACHETER SA MAISON EN VIAGER !
Tout son esprit se met à fonctionner. Sachant ce qu’il sait, il n’y a pas d’hésitation à avoir !… Oui, mais elle est méfiante la vieille AMELIE, comment faire ?….Je vais lui dire que si elle vend avant le 31, elle ne paiera pas d’impôts l’année prochaine…
Et toute la nuit, YANN tourne en rond à réfléchir…A sept heures, et bien que ce soit jour de fête, il se présente chez l’AMELIE.
« Alors, AMELIE, tu me la vends, cette maison ? Tu sais que si tu vends avant le 31, tu ne paieras pas d’impôts l’an prochain »
La vieille toussait à cracher ses poumons…
« Qui t’a dit que j’étais malade ? Ah ! Tu voulais profiter de la situation ! ! Alors ce n’est plus le même prix : je vais peut-être bientôt mourir, je veux une rente double.
–Allons AMELIE ! Nous étions presque d’accord !
–NON !NON ! Tu as voulu jouer au plus fin tant pis pour toi ! »
YANN réfléchit : même doublée, la rente, il ne la paiera pas longtemps…
On convoque le notaire pour le 30….On signe….

Et la vieille va chercher une bouteille de champagne :
« Quand même ! pour une si bonne rente, ça valait bien le coup d’aller prendre un coup de froid au cimetière ! ! !

Laisser un commentaire