Ombrelle

Ombrelle, quand j’entends ce mot

Je vois au fond de l’armoire

Au temps où j’étais marmot

Ce parapluie un peu bizarre.

Appartenait à ma grand-mère

Je ne l’ai jamais vu utiliser.

(A quoi donc est-ce qu’ il sert?)

Je n’avais pas le droit d’y toucher

Rangé comme une relique

Avec un carton plein de blanc:

Des objets ésotériques

Des solennités d’antan

Robe de mariée de ma mère

Aube de première communion

Voilette de femme fière

Cierges qui firent  fanion.

Je présume qu’aux processions

Quand la pauvre pouvait marcher

Elle défilait avec passion

En chantant « cum laude »

 

 

2 Réponses à “Ombrelle”

  1. Caroline Bordczyk dit :

    Ah nos chères grand-mères !Comme ce texte me parle, qu’il est doux à mon oreille ! Bon dimanche bisous !

Répondre à Caroline Bordczyk Annuler la réponse.