A la gloire de la baguette et de la saucisse de Morteau

C’est une belle baguette,

Toute dorée, croustillante.

Quand elle sort, chaude, appétissante,

C’est un vrai moment de fête.

Son père a gagné le concours

De la boulange où qu’il aille,

Depuis on chante tout alentour

La joie de faire ripaille…

 

Ce n’est pas de la pacotille

Dans son boyau de porc naturel

Fermé au bout par une cheville

A l’autre bout par une ficelle

Les gastronomes à l’unisson

Chantent le goût de ses rondelles

Depuis maintes générations.

 

Comprenez donc par ce libelle

Pourquoi les dames de Morteau

Ne sont pas seulement belles

Elles apprécient le bon et le beau.

6 Réponses à “A la gloire de la baguette et de la saucisse de Morteau”

  1. coukie24 dit :

    Après une telle éloge de la baguette et de la saucisse de Morteau, comment ne pas aimer la vie dans toute sa simplicité !

    Dernière publication sur DE TOUT EN VRAC : Ce qui fait durer l'amour ...

  2. Ode au bon goût !!,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Faire de son mieux

  3. renaud dit :

    Tu devrais être chroniqueur culinaire étoilé et faire partie de la confrérie des boulangers et de celle des charcutiers…

Laisser un commentaire