Green book (film)

 

 

Parcours mouvementé
Pour ce noir d’éducation raffinée
En zones sudistes
Racistes
A l’époque de ségrégation
Parcours mouvementé
Pour ce videur violent réputé
Hors de son monde
Sa ronde
Autres pays de sa nation…

Se frotter à d’autres usages

Rencontrer de nouveaux dangers

Autre façon d’être sage

Réservé

Dans toutes situations

 

Les pires pièges de la route

Les pires périls partout cachés

Sans qu’on s’en doute

On peut tomber

Suprêmes interventions…

 

Et peu à peu dans l’osmose

Des moments durs à supporter

Cette bizarre chose

Que l’amitié

Toute hiérarchie oubliée.

 

 

A la fois instructif et émouvant, je ne regrette pas de l’avoir vu!

 

 

Synopsis et détails

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune

 

4 Réponses à “Green book (film)”

  1. eructeuse dit :

    Merci pour l’information ! Bonne journée !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : FRACTURE ENERGENIQUE

  2. L’amitié ou la rencontre de deux êtres en toute fraternité partagée,
    merci pour ces bons conseils cinématographiques,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : L'espérance

Laisser un commentaire