Le blaireau

Avec l’accord de l’adjudant,

Mes collègues de bureau,

Quand j’étais du contingent,

Pour préparer un cadeau,

Dans la cave du bâtiment

Avaient placé dans une cage

Un blaireau pris en otage…

Sur l’angle du guichet,

Se trouvait un gobelet

Surmonté d’un écriteau:

« Pour nourrir le blaireau »

Voilà qui piquait la curiosité!

Totalement inusité!

« Un blaireau? Où donc il est? »

_ Chut! c’est un secret

Mais pour un petit billet,

Si, te taire, tu promets,

Je veux bien te le montrer…

L’intrigué, c’est sûr. raquait…

Dans une base militaire,

Cet animal surprenait:

Ce n’est pas règlementaire!

Le curieux devait dévaler

Trois étages d’escaliers,

De plus en plus délabrés,

Sans bruit, en restant caché.

Avec une grosse clé,

On ouvrait enfin la porte

« Faites attention qu’il ne sorte!! »

Les yeux écarquillés

Découvraient, dépités,

Un joli blaireau de barbier.

2 Réponses à “Le blaireau”

  1. julie dit :

    La magie reste intacte, ne m’attendais pas du tout à ton espiègle chute :D merci Gérard… ma journée commence bien ;)
    Bisous doux.

Laisser un commentaire