Odeur désagréable (conte de mauvais goût)

Dans la salle du trône du roi Tnafen, une odeur pestilentielle régnait depuis quelques semaines… Les huissiers, discrets, n’osaient manifester aucun signe de dérangement, mais…

On avait profité de l’absence momentanée du monarque, en visite officielle au pays de Toumatuvu, pour dératiser le palais, un rat crevé ou deux pourriraient-ils derrière une tenture?

Subrepticement, chaque fois que le roi sortait, l’un ou l’autre venait fouiller un peu partout… Mais personne ne trouvait l’origine de cette odeur.

Le roi, lui-même ne tenait pas en place: il entrait, il sortait, s’enquerrait des affaires du pays. Ces ploucs révoltés en était-on venu à bout?

Il rentrait, appelait son chambellan, rédigeait une note, puis le renvoyait, le rappelait quelques heures plus tard… Donnait un ordre différent…

Le grand chambellan se sentait bien incommodé par l’odeur régnant dans la salle, mais qui aurait osé soumettre au monarque la question que chacun se posait?

Ce jour-là, le jeune prince, échappé de la garde de sa nurse s’aventura jusqu’au bureau de son royal paternel…

Le roi, surpris, lui demanda d’approcher. L’enfant secoua la tête en murmurant: « Mais pourquoi, papa, sentez-vous si fort le caca? »

6 Réponses à “Odeur désagréable (conte de mauvais goût)”

  1. Caroline Bordczyk dit :

    La chute frappa si fort que mon nez pouffa et dit : encore encore !

Laisser un commentaire