• Accueil
  • > Archives pour novembre 2018

Archive pour novembre 2018

Pauvres petits !

Jeudi 22 novembre 2018

Il paraît que certains députés (vous savez, ceux qui n’ont eu à faire comme campagne que de mettre leur nom derrière celui d’un gourouMaître) ont vu leur permanence taguée…

Certains auraient même osé accrocher des gilets jaunes devant leur propriété…

Certains prétendent recevoir des menaces…

Il me souvient qu’en 1962 j’ai découvert sur ma boite un bien joli cercueil…

Ces gens qui n’ont jamais connu ce qu’est la politique s’émeuvent de ne pas trouver comme dans leur milieu de patrons une entière soumission à la hiérarchie!!!

Chez eux, il suffit de licencier. Bon, parfois, une chemise (sacrilège!) est déchirée…

Peut-on licencier la moitié de la population?

Maires qui ont refusé d’aller à l’Elysée: les leçons de l’histoire?

Jeudi 22 novembre 2018

Ah! Il sait faire ripaille

Dans des bachasses* à 400 ducats                     *auges des vaches

Inviter ceux qu’il met sur la paille

Pour un repas d’apparat…

 

La leçon du duc de Guise

Reçu par les dagues à Blois

Leur extrême prudence aiguise:

Ne veulent pas être proies.

 

On raconte que naguère

Avant d’être exécuté

La France, bonne mère

Faisait servir au condamné

Un repas bien arrosé…

 

Au vieux temps de Charlemagne

On dit que les héritiers

Conviés à boire et à manger

Craignaient d’être empoisonnés.

 

Etre invités à la table

De qui veut vous affamer

Même devant un rétable

Qui donc veut être immolé?

 

Elle fut l’exutoire

Mercredi 21 novembre 2018

Venant pour une chaîne d’infos

Ostensiblement pro agglos

Qui sue ce sacré mépris

Venant des gens de Paris

Ostensiblement favorable

Au pouvoir qu’ils accusent

De leur être déplorable

De les traiter comme buses,

Même si la pauvre n’était là

Que pour gagner sa croûte

La suspicion était là,

Était là un violent doute

Que les montages a posteriori

Seraient loin de rester neutres,

Que les commentaires suivis

Les traiteraient comme pleutres…

Elle fut dès lors l’exutoire,

La victime expiatoire.

Pauvre Monsieur DE Rugy

Mardi 20 novembre 2018

Lamentable comme président

Il voudrait comme ministre

Jouer le rôle de père fouetteur

 

« Nous continuerons longtemps.. ».

A rendre votre vie sinistre

Nous sommes les gourous prêcheurs

 

Guerre guerre à la voiture

Limousines nous préférons

Les hélicos les avions

 

Payez! Payez! La roture

Vive les riches à millions

Ils sont à préserver, voyons!

FAILLITE DE L’ETAT DE DROIT?

Mardi 20 novembre 2018

Le mouvement des gilets jaunes a manifesté sans déclaration en préfecture…

Pourtant, les manifestants ne sont pas des gamins tombés de la dernière pluie. Ils sont tous largement adultes et généralement respectueux de la loi…

Est-ce étonnant? Cela n’aurait sûrement pas dû l’être!

L’argument selon lequel les manifestants en sont souvent à leur première manifestation ne suffit pas.

Le gouvernement devrait depuis longtemps se méfier: en multipliant les contraintes et le racket sur les automobilistes, il a amené non pas une mais DES frondes.

Récemment, un MAIRE (pas n’importe quel quidam!) arrêté pour excès de vitesse s’est trouvé en flagrant délit de conduite « sans » permis depuis neuf ans…

Sans être pessimiste, on peut affirmer que des centaines (des milliers?) de conducteurs sont dans le même cas… Ils paient les amendes,et…?

Dans l’année 2017 le nombre des radars détruits, tagués, couverts a doublé par rapport à 2016… Et les rares personnes arrêtées pour ces délits n’avaient aucun casier judiciaire.

Multiplication des radars et hausse démentielle des exigences aux contrôles techniques,  le nombre de contrevenants va grandir de manière exponentielle.

Or comme chacun le sait, il n’y a que le premier pas qui coûte.

La manifestation surprise sans déclaration avec le gilet jaune a été ce premier pas.

Pour rester crédible

 

un pouvoir ne doit exiger

 

que ce qu’il est capable

 

de faire respecter… 

Il est peut-être déjà trop tard pour oublier les idioties du type 80km/h taxation hypocritement dite environnementale etc…

 

Laissez passer les gros 4X4 des « premiers de cordée »

Dimanche 18 novembre 2018

Elle avait un 4X4 énorme

De ceux qui friment qui écrasent

Alors les petites formes

Des pauvres humains de base

S’ils se mettent en travers

Comme aux temps des féodaux

On les jette d’un revers

Peu importe leur peau!

Un coup d’accélérateur

Un deuxième de rage folle

On débride le réacteur

On renverse on s’envole

Bah! la pauvre dame est morte

Que faisait-elle sur mon chemin

Une congère en quelque sorte

Mon 4X4 est plus malin!

Cette voiture est un symbole!

Ce n’est pas un accident

C’est l’image, l’image folle

Que nous offrent les puissants!

Place place aux plus riches

Crevez au trou les manants

Allez mourir dans les friches

Place aux nouveaux conquérants!

Cette morte est un symbole

Une fraîche retraitée

Ces gens qui coûtent sommes folles

Aux dires des quadras huppés.

Ont misé sur la décadence

Samedi 17 novembre 2018

Repliés dans leurs foutues agglos

Ils ont misé sur la décadence

Sur la mort lente des hameaux

Sur une invincible descente…

En supprimant tous les subsides

Ils ont cru pouvoir étrangler

Tout régenter le génocide:

Les campagnes, les liquider…

Mais voilà que sursaut ultime

Les moitié morts ont regimbé

Non! ce n’est pas de la frime

C’est le réveil des déshérités.

S’il y eut des milliers de blocages

On ne compte pas la journée morte:

Personne devant les étalages

Et les magasins vides en quelque sorte.

 

Tu trembles, Carcasse? disait Turenne

Samedi 17 novembre 2018

Ecoute! Ecoute le pays

Il dit jaune

Jaune, jaune

Ecoute!Ecoute le pays.

Tu trembles, Philippe

Tu ris jaune

Jaune, jaune

Ca se voit que tu flippes.

Tu grinces, Castaner

Tu grognes

tu grognes

Tu l’as bien en travers.

Vous tremblerez davantage

Ronds-points

Ronds-points

Vous en serez bien otages.

 

 

 

Jouez donc à pigeon vole!

Vendredi 16 novembre 2018

La diplomatie de bolosses

A parfaitement réussi

Lors des cérémonies

En agissant comme des gosses

A créer des mécontents.

Ont oublié l’étiquette

Eux qui veulent se la jouer

D’une nouvelle franquette

Des incidents ont créé.

Mal placé le chef de Serbie:

Ne se sont pas posé de questions.

Une chanteuse mal choisie

Sans penser aux répercussions…

Se faire avoir par les généraux

Sans réfléchir, oh! Oh! Oh!

Comme des gamins sous un préau

Alors même qu’ils ont crié HAUT

Contre le chef de naguère

Et choisi le suivant à partir du ministère.

Madame la Ministre bavarde

A augmenté ses conseillers

De douze pour cent sans prendre garde

Dans un geste de générosité…?

Non! Par pure frivolité.

Pendant qu’avec ses copains

Le petit peuple, ils pressurent

Prétendant que c’est pour la nature,

Gaspiller, elle trouve ça malin!

Quant à leur porte parole

Belle image de culture (rock?)

Il confond MARC BLOCH

Avec Maurras… Allez jouer à pigeon vole!

 

 

 

Ah!Ah!Ah!Vont-ils ouvrir des camps de concentration pour enfermer les gilets jaunes?

Jeudi 15 novembre 2018

Face à un soulèvement populaire

Sans démon à montrer du doigt,

Pas de moyen spectaculaire

Pour condamner de bonne foi !

L’autorité désarçonnée

N’a qu’un moyen à sa portée

Utiliser la force dure,

Mais la violence sur désarmés…

Rodomontades pures…

Moyen de se ridiculiser!

 

A moins que la loi ne soit appliquée:

Six mois de prison illico

Mais va falloir en ériger!

Même sous  forme d’ estancots

C’est des camps qu’il faudrait créer

Et ces râleurs, les concentrer!

 

Impuissance!

 

1234