Par pitié, frère renard…

Sans doute ai-je l’esprit tordu…

Lorsque j’entends le gouvernement dire, prier, menacer:« Surtout pas place de la Concorde », une histoire que je lisais, enfant dans un manuel appelé « une semaine avec.. » Au CE2 me semble-t-il… me revient:

Frère renard a capturé frère lapin et s’interroge sur ce qu’il pourrait lui faire subir de plus terrible…

Frère lapin supplie: » surtout pas, frère renard, ne me jette pas dans ce fourré de ronces »…

Quand frère renard a jeté le lapin dans les ronces, celui-ci lui dit: » Né dans un buisson de ronces, frère renard, tu comprends que je ne crains pas les épines »…

Cette interdiction n’est-elle pas une provocation pour déclencher une répression qui frapperait les esprits?

6 Réponses à “Par pitié, frère renard…”

  1. Caroline Bordczyk dit :

    On peut tout craindre de ce renard !

  2. renaud dit :

    Ce n’est pas impossible.Machiavel est partout !

Laisser un commentaire