Fallacieux comptes journaleux

Pour défendre l’odieux racket,

Des journalistes se sont mis en tête

De comparer le prix du super

Par rapport aux mini salaires

Entre l’actuel moment

Et il y a plus de trente ans….

Mais leurs calculs sont fallacieux:

Autrefois, je l’ai vu à Vénissieux,

Les usines faisaient ramassage

De leurs ouailles dans les villages.

Le travail était journée entière

Et non, comme pour les caissières

(Venez! Venez! matin cinq neuf

Avec votre scoot’, votre teuf-teuf.

Plus tard ??. Onze à midi

Puis dix-huit vingt, compris? )

Les emplois étaient répartis

Plus largement dans le pays.

Alors messieurs les journaleux

Réfléchissez un petit peu mieux

Luxe était alors la voiture

Pour vacances et villégiature

Elle est aujourd’hui

Pour travailler un outil.

UN OUTIL!!!

6 Réponses à “Fallacieux comptes journaleux”

  1. julie dit :

    « Mort » aux journaleux ! comprendre leur « métier », que dis-je… merdier duquel ils y sont pour beaucoup dans l’enfoncement de la France.
    Bonne nuit Poète… bisous.

  2. eructeuse dit :

    Approuvé !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : LES GENTILS VOUS PARLENT !

  3. renaud dit :

    Dans ce monde de brut

    de moins en moins raffiné

    nous passons Leclerc de notre temps

    à faire l’Esso sur des routes, pour,

    au Total, quel Mobil ?

    On se plaint d’être à sec,

    tandis que le moteur économique,

    en ce temps peu ordinaire,

    est au bord de l’explosion,

    dans un avenir qui semble citerne.

    Il conviendrait de rester sur sa réserve,

    voire, jauger de l’indécence de ces bouchons

    qu’on pousse un peu trop loin.

    Il y a des coups de pompes

    ou des coûts de pompes

    qui se perdent.

    La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ?

    Qu’en pensent nos huiles ?

    Peut-on choisir entre L’éthanol et l’État nul,

    voilà qui est super inquiétant!

    C’est en dégainant le pistolet de la pompe

    qu’on prend un fameux coup de fusil.

    Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là…

Laisser un commentaire