Crosse en l’air et rompons les rangs?

 

 

Mon grand-père maternel, qui n’était sûrement pas communiste, a été le premier à me chanter les paroles _vouées aux gémonies par l’église et le reste de la famille_ de « L’internationale »

Cela m’a longtemps posé question jusqu’à ce que je comprenne qu’en Serbie où il avait participé à la grande guerre, il avait côtoyé les soldats russes.

Ces paroles, qui restent toujours d’actualité, me semblent résonner plus fort dans les jours que nous traversons…

 

 

L’État comprime et la Loi triche,
L’impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux
C’est assez languir en tutelle,
L’Égalité veut d’autres lois ;
« Pas de droits sans devoirs, dit-elle
Égaux pas de devoirs sans droits. »

 

Les rois nous saoulaient de fumée,
Paix entre nous, guerre aux Tyrans
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !

 

A Petrograd: Lors de l’insurrection (la révolte du pain) de février 1917 les troupes fraternisent avec les insurgés…

La déclaration d’un syndicat de police à propos de la journée de gilets jaunes fait clin d’œil

 

 

2 Réponses à “Crosse en l’air et rompons les rangs?”

  1. eructeuse dit :

    Merci !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : Qui rit qui rit ?

Laisser un commentaire