Lettre à M. le P. M.(ex de caviardage)

Monsieur le premier sinistre ministre

C’est avec beaucoup de déplaisir que j’avais appris votre mesure concernant les quatre vingts kilomètres/heure.

Je ne tiendrai absolument pas compte de vos inutiles et vaines  obligations.

Que votre haute Autorité trouve ici la narquoise expression de ma volonté de désobéissance.

Vos attentions particulières  à l’égard des automobilistes: nombre insupportable de radars heureusement couverts, tagués ou détruits parfaitement respectés par des gens ne s’étant jamais mis hors la loi , prix exorbitants raisonnables des carburants contrôles techniques déments 

constituent des preuves s’il en est du mépris  de l’attention que vous portez aux préoccupations des Français et m’indisposent me ravissent

Il est évident qu’en septembre grâce à votre salvatrice mesure  ridicule   , le nombre des accidents a diminué augmenté fortement

Preuve que l’obéissance à vos règles mène au pire bonheur pour le pays…

4 Réponses à “Lettre à M. le P. M.(ex de caviardage)”

  1. Caroline Bordczyk dit :

    Rébellion avec moult mots talentueux ! Je fonce t’applaudir !

  2. La répression par la douce voie des taxes !,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Ne perdons davantage notre temps

Laisser un commentaire