Jolie surprise

Ce matin,  j’étais sous la remise…

Un petit derrière, un petit fessier…

« Diable un lapin la fuite a prise? »

Je vais vérifier dans les clapiers.

Toutes mes bêtes sont présentes!

Quel est donc cet animal?

Je viens, déjà je m’invente

Un vrai roman, où est le mal?

Dans un creux, blottis, quelques poils…

Un saut, une course folle,

La bête a aussitôt mis les voiles

Pas question que je l’enjôle.

Un petit garenne, à l’aventure

Qui sans doute, trouvant l’asile

Au goût de ses vœux d’architecture,

Avait là élu domicile …

Malgré le chien, qui pourtant rôde,

Malgré le maître pas marrant,

L’abri sous le foin _ sans code _

Lui avait trop plu vraiment!

4 Réponses à “Jolie surprise”

  1. Mireille dit :

    Un poème juste comme je les aime. Merci Gérard

  2. julie dit :

    Un maitre pas marrant ??? Un kilo-mètre de corde sensible, oui ;) Gentil poète, c’est trop mignon… je pense que le petit lapin s’était fait courser par un prédateur… mais il a trouvé salut chez toi, merci pour lui :)

Laisser un commentaire