• Accueil
  • > Archives pour février 2018

Archive pour février 2018

Tourne hélicoptère

Vendredi 23 février 2018

En rentrant au ministère

Tourne, tourne,  hélicoptère

Toutes les couleurs se mélangent

Nul ne sait plus où il se range.

 

En rentrant au ministère

Tourne, tourne,  hélicoptère

On voit bien souvent son drapeau

Réduit en lambeaux, oripeaux.

 

En rentrant au ministère

Tourne, tourne,  hélicoptère

La table où on est à l’oeuvre

Est souvent pleine de couleuvres.

 

En rentrant au ministère

Tourne, tourne,  hélicoptère

La veste devient un froc

Et de papier devient l’estoc.

 

En sortant du ministère

Tourne, tourne,  hélicoptère

Les pensées bien essorées

Ont perdu leur validité!

 

 

D’actualité

Jeudi 22 février 2018

Heurts multiples en fratrie

Et coups tordus, haines, envies

Réminiscences des jalousies

Image de chacun ternie

Tout est possible tout est permis

A qui mieux mieux on hurle, on crie

Grave moyen pour atteindre l’oubli

Et comprendre que « c’est fini »

Ce n’est pas la mer à boire!

Mardi 20 février 2018

Il suffit de quelques grains

Quelques flocons qui s’égarent

Pour que le Parisiens crient « gare! »

Nous attendrons le matin.

Restent blottis dans leur voiture

En attendant qu’une  » maman »

D’une main magique épure

Leur route blanche, leur tourment.

Ce sont pourtant pour la plupart

De grands malins quand on les croise

Sur les pistes que des serfs préparent

Pour qu’ils dévalent sans moindre noise.

Dans les rues c’est encore bien pire:

Ne savent plus pour les trottoirs

Qu’un coup de balai, sans rire

Ce n’est pas la mer à boire.

 

Elagage

Lundi 19 février 2018

Non! Ce n’est pas pour faire le malin,

Si je me suis perché sur le chemin!

Après la chute de neige lourde

Les arbres ont vu leurs branches

S’affaisser comme des cougourdes

Gêner le passage des engins.

« Si vous voulez que la lame passe

Pour déneiger votre chemin

Il faut couper ce qui dépasse:

Le  chasse-neige avec son gyrophare

Risque de se faire casser,

Ce travail relève de votre part »

J’ai donc sorti la grande échelle

L’escabeau et le sécateur

Grimpé

Coupé,

Scié,

Cassé

Afin que la voie toute belle

S’offre au passage du tracteur…

 

Colère

Dimanche 18 février 2018

Ce soir, je suis en colère

Navré c’est sûr mais en colère

Qu’allaient-ils faire dans cette galère?

Ah! Quelle drôle d’éducation!

Zone d’avalanche à répétition

En famille quelle abjection.

Au risque même dans la vallée

De faire des morts inopinés

Pauvre gamine accidentée!

Quand apprendra-t-on aux vacanciers

Que la montagne n’est pas récré?

Que c’est être un assassin

Que de faire trop le malin

C’est pour rire?

Dimanche 18 février 2018

J’ai perdu mes clés

C’est pour rire

C’est pour rire

J’ai perdu mes clés

C’est pour rire

Et s’inquiéter!

 

Sur le bureau à l’entrée

C’est pour rire

C’est pour rire

Sur le bureau à l’entrée

C’est pour rire

Pas installées

 

Sur la cheminée

C’est pour rire

C’est pour rire

Sur la cheminée

C’est pour rire

Pas déposées

 

Dans le placard accrochées

C’est pour rire

C’est pour rire

Dans le placard accrochées

C’est pour rire

Sont envolées

 

Au volant de la voiture

C’est pour rire

C’est pour rire

Au volant de la voiture

C’est pour rire

Déconfiture.

 

J’ai perdu mes clés

C’est pour rire

C’est pour rire

J’ai perdu mes clés

Ne pas rire

Il faut marcher!

 

Voilà que je les ai trouvées

Ne pas rire

Ne pas rire

Voilà que je les ai trouvées

Ne pas rire

Au sol toutes gelées

 

J’ai retrouvé mes clés

On peut rire

On peut rire

J’ai retrouvé mes clés

On peut rire

Et rechanter!

 

Rien, pour l’instant…

Samedi 17 février 2018

Il est quelqu’un qui ne craint rien:

I l n’a pas terminé sa sale besogne.

Dans quelques mois, après la grogne

Contre son action impopulaire menée à bien

Travail pour lequel il fut recruté,

Subitement tous les soutiens

Vont disparaître, s’échapper.

Comme ceux qui, précédemment,

Se sont vus jeter aux orties

(Ils avaient apporté leur appui,

Leur rôle positif, on pouvait dorénavant

Se passer de leur puissante

Présence encombrante )…

Comme d’autres, qui apportaient un temps

La force de leur soutien

Au  monarque jupitérien,

Ont trouvé  trappe sous leurs pieds…

C’est ainsi dit Machiavel

Qu’on peut continuer à régner

C’est ainsi pour Machiavel:

Utiliser, briser, jeter!

Si je tenais le salopard

Vendredi 16 février 2018

Si je tenais le salopard

Qui t’a jetée dans le ravin

Je serais pire qu’un léopard

Je serais pire qu’un félin.

Je voudrais l’éborgner de mes griffes

D’un coup de dents, l’égorger

Arracher un à un ses tifs

Le dépecer, le lacérer.

Et pour finir le supplice

Avant qu’il n’ait clamecé

Après l’avoir couvert de pisse

A petit feu le faire cramer.

Malgré moultes siècles de civilisation

Des actes aussi ignobles

Réveillent la loi du talion

Je sais, je sais, ce n’est pas noble

Pour rester homme, chose étrange,

Il faut savoir raison garder

Ne pas descendre dans la fange

Au niveau où il s’est placé .

Je vais donc essayer de me calmer.

Bizarre construction

Jeudi 15 février 2018

Il y avait derrière une ferme de chez nous une muraille un peu bizarre:

Elle reculait en arc de cercle face au pignon de la maison…

Ce n’était point pour permettre aux charges de foin de pénétrer: il n’y avait aucune porte…

Tout au plus un fenetron à 2 mètres de hauteur.

Chaque fois, je regardais en me posant des questions, jusqu’au jour où n’y tenant plus

j’ai interrogé autour de moi. D’abord, on m’a regardé d’un air un peu surpris: quelle idée!

Cette muraille était plus que centenaire. Un vieux truc  resté d’on ne sait quelle excentricité.

Un jour, enfin, un vieux m’a expliqué: cet espace était destiné au manège pour les vaches,

qui, en tournant, actionnaient la batteuse. Je me suis rappelé, alors, qu’on racontait souvent

aux veillées, le calvaire que représentait, avant l’électricité, le « tournage » avec deux vaches

liées dont le joug était relié à une grande roue dentée située au-dessus d’elles, et qui,

par engrenages faisaient tourner la machine.

A force de tourner dans un cercle de trois mètres de rayon, les bêtes étaient folles de fatigue,

( de vertige ?) de bruit… et il fallait faire très attention en les dételant.

Juste avant que la faux ne frappe

Mercredi 14 février 2018

La faux n’a pas encore approché

Que les bûches se plient, s’agitent

Comment éviter d’être lésées?

Il faut agir au plus vite.

 

La faux n’a pas encore approché

Que les requins tournent s’agitent

Il faut sauvegarder le blé

Des mesures vite! Vite!

 

La faux n’a pas encore approché

Quand le mourant se tord s’agite

Certains sont là pour harceler

Un notaire vite! Vite!

 

La faux finalement a frappé

Le dernier mot écrit de suite

Viendra enfin déterminer

Le partage qui irrite.

 

 

123