Là-haut, sur la colline…

J’avais envie d’une lapine

Pour avoir de beaux lapereaux

Là-haut, sur la colline,

C’est mi-ferme,  mi-château

Vit une dame très gentille

Qui élève des animaux.

Elle a une multitude de poules,

De toutes races, de décoration,

Des naines grosses comme une boule,

Des grises de sélection.

Pour la visite merveilleuse,

On salue le mimosa,

En passant devant la yeuse:

L’escalier passe par là.

Lorsque sa petite fille

Vient jouer, elle a beau

Lui dire: « la lapine est sauvage »,

Elle veut quand même la mettre en cage.

J’ai acheté la jolie bête,

Au poil doux et couleur de cendre.

Avec le mâle qui s’embête,

Dans mon clapier, elle va descendre.

Ils vont convoler, je pense,

Et si j’ai un peu de chance,

Je verrai un nid, bientôt,

Tout velu, tout doux, tout chaud.

 

 

 

 

 

 

4 Réponses à “Là-haut, sur la colline…”

  1. Es-tu allé siffler là-haut sur la colline !,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Chantons les jours

  2. julie dit :

    Mon tout doux poète, fa falloir songer à la layette ;)
    Si joliment dit… merci Gérard !!
    Bonne journée avec plein de bisous cousiernels :)

Laisser un commentaire