Je cherchais les cerisiers

Elle arrivait dans l’allée

Aussi fraiche qu’une rose.

Je soumis aussitôt ma cause:

Je cherchais les cerisiers.

Elle partit d’un rire clair:

« C’est ici l’allée des rosiers »

Sortez, à gauche,tournez

A droite, à droite, vous y serez.

_A gauche, ma foi, je veux bien

Mais à droite n’y comptez pas.

Mon coeur de place ne change pas

Il y reste bien scellé.

Du côté de la liberté…

Car quand reviendra

Le temps des cerises,

L’espoir de mai ressurgira,

Et les infâmes sottises

Des bottés feutrés

Seront balayées. »

Elle me regarda

D’un air incrédule

Comme si, juste là,

Je divaguais dans les virgules.

Pour la rassurer

Un poème lui ai slamé…

6 Réponses à “Je cherchais les cerisiers”

  1. eructeuse dit :

    Que de belles émotions donnent tes points et tes virgules !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : VICTOIRE CONTRE LE NAZISME

  2. julie dit :

    https://www.youtube.com/watch?v=f1BgR4jwHII
    https://www.youtube.com/watch?v=nH-brpgXyZ4
    :)
    Tu est LA machine à remonter trop agréablement le temps… merci mon Gérard poète ;)
    B
    Douce soirée. Bisous.

  3. Vers la liberté nul ne se perd,
    très bonne soirée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Au bout du chemin des jours

Laisser un commentaire