LA LA LAND

C’est un belle histoire d’amour

De celles où on croit rêver

Jusqu’au funeste jour

Où il faut se réveiller

 

De magnifiques tableaux

D’un monde loin de notre France…

Ils sont jeunes, ils sont beaux,

Ils ont des rêves immenses.

En attendant l’occasion

De pouvoir les réaliser,

L’une sert dans un bistrot,

_D’espoirs en désillusions

Castings toujours rejetée _

Et  l’autre joue du piano.

Ils vont faire la part des choses,

Plus ou moins s’adapter

De raison prendre une dose…

Mais dans ce monde spécial,

Une vie de couple  bien régulière

Avec des soirées normales

Ben on peut courir derrière!

Si vous aimez les images

Bien souvent psychédéliques

La passion dans laquelle on nage…

Si vous aimez la musique

Le jazz en particulier,

Si vous aimez voir danser

Alors vous apprécierez

Ce film très singulier.

4 Réponses à “LA LA LAND”

  1. julie dit :

    Ton résumé aiguise ma curiosité, en plus, j’ai vu un extrait à la télé… ça a l’air gai et coloré, comme j’aime ; même que ne suis pas trop fane :) de comédies musicales.
    Une question très personnelle, mon gentil Gérard : lorsque t’éructes (pas souvent, je sais, t’es un poète :) ), ça sort de l’air ou d’haïkus ? :D
    Doux Gérard, c’est pour rigoler. Je voulais dire que ta rime coule à flots dans tes veines… MERCI de partager !!
    Bon début de semaine. Bisous.

    • 010446g dit :

      Qu’y puis-je si ça sort,
      Violent comme un boulet,
      Mu par un ressort,
      Projeté par balai?
      Il doit bien y avoir du « ça » dans mes diatribes…
      Un psychiatre le dirait
      Sans doute de l’enfance ressurgit quelque bribe.
      BISOUS

  2. Ce film semble faire l’unanimité auprès des critiques,c’est assez rare,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Offrons cette réalité à notre éternité

Laisser un commentaire