Souvenir d’enfance: temps de neige

C’était en un temps que les moins de 60 ans n’ont jamais connu… A cette époque, on payait les impôts locaux « en nature ». A chaque printemps, l’inventaire des réparations des chemins était dressé, et chacun apportait son concours, qui avec ses bras (et ses outils: pelle, pioche, râteau…) qui avec ses bêtes (cheval, couple de vaches, tombereau) en fonction de ses moyens…Il en était de même pour les travaux d’entretien des bâtiments communaux.

Quand la neige tombait, dans les hameaux, chaque ferme alignait une paire de vaches devant le chasse-neige: un engin lourd formé de deux plateaux larges de bois réunis en V maintenus écartés par un système règlable en largeur… Cela permettait « de faire le passage », mais, accroché à une énorme chaine, le chasse-neige ne suivait pas forcément exactement le chemin…Le passage était suffisant pour les traîneaux traînés par les chevaux, le dimanche, mais pour les voitures, il était aléatoire. La distance à déneiger était fonction du nombre de participants et de l’éloignement du prochain hameau afin que l’ensemble aboutisse à la place du village. Parfois, la neige entassée par le vent était trop dure pour que le chasse-neige puisse être efficace… Les pelles entraient en action, et cela durait…Le temps qu’il fallait!

6 Réponses à “Souvenir d’enfance: temps de neige”

  1. C’était le temps où on ne comptait le temps,

    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Il faut rompre le silence

  2. julie dit :

    C’était aussi le temps où l’on prenait davantage le temps… d’être dehors à nous amuser que dedans en train de faire nos devoirs… de parler, s’entraider, de semer :) et s’aimer un peu plus qu’aujourd’hui, tout court et en tout cas !
    J’aimais tellement la neige, qu’en sortant à peine (midi chez nous pour le petits) de l’école, sans manger… j’allais directement dans la grange chercher ma luge pour ne rentrer que avant la nuit tombée, toute trempée, de pieds en tête :)
    Pourquoi mon poète, c’était mieux avant ?
    Merci pour tes doux souvenirs…
    Bon dimanche. Bisous.

    • 010446g dit :

      je ne pense pas que c’était mieux avant, c’était différent. Pour rien au monde, je ne reviendrais à cette époque: les temps étaient durs.
      Simplement, j’ai croisé récemment quelqu’un qui trouvait bizarre qu’un habitant de village, sans ameuter tout le « système », prenne sous son bonnet de réparer un nid de poule dangereux pour tous…
      Bon dimanche, Julie.
      BISOUS

  3. PARADISALIA dit :

    Les joies de la neige ne font pas rire certains pourtant cela a un côté euphorisant !!! Le temps est passé mais la neige continue de tomber…Bises

Répondre à 010446g Annuler la réponse.