• Accueil
  • > Archives pour décembre 2016

Archive pour décembre 2016

Relation intime

Lundi 5 décembre 2016

J’avais à peine franchi

Le seuil de sa cabine

Que je fus soudain, de sourire ébloui.

Elle était jeune et belle,

Presqu’encore une gamine

De quoi ensoleiller une journée mortelle.

Voyant une targette, installée sur la porte,

Je lui demandai me voulant  plaisantant

« Ah! voyons, ce verrou, est-il en quelque sorte

De notre intimité un farouche garant? »

Puis ayant arraché, d’un coup, mes vêtements

De mettre un lien serré ce fut le moment…

Et la pénétration se fit dans le délice

D’un abandon complice…

A la belle infirmière, merci pour cet instant!

 

Conseil de famille

Dimanche 4 décembre 2016

Tout autour de la table,

Dans un ordre impeccable,

Ils se sont assis, pour ouvrir le débat,

Important, pour lequel ils sont là.

Le trisaïeul, surpris d’avoir tant de visites,

Juste après le repas s’est retiré bien vite.

C’est une grande réunion

D’adultes de trois générations.

Pendant que le vieux dort, on pourra discuter,

Car vraiment, cela ne peut continuer.

Ils sont venus de loin,  sur  convocation.

C’est que le vieux, ma foi,  devient vraiment sénile,

Il prend des décisions de nature infantile.

Il gaspillerait, si on n’y met bon ordre,

Tout son patrimoine, tout leur héritage.

Certains en ont conçu la grosse envie de mordre,

D’arrêter tout de suite cet horrible saccage.

Il a toujours, c’est vrai, eu cette manie bizarre

De faire des cadeaux, un peu, à n’importe qui…

Au mendiant qui traîne, dans la rue, sur le tard,

Au balayeur des rues qui lui a bien souri…

Mais ça devient très grave:

Tellement d’employés. tant de choses chères

Commandées sans entrave

Pour sauver tant de hères!

C’est tout le patrimoine qu’il va dilapider.

Le fils aîné,  se lève comme pour protester:

« Le père est libre, encore, qu’il fasse de ses biens

Ce que bon lui semble: il en a les moyens

C’est vrai, dit le second, mais il est imprudent.

On ne connaît rien, rien du tout de ces gens.

Et puis dit une fille, tous ces animaux

Qui s’installent chez lui qui craignait tous les maux…

Je voudrais proposer, dit le benjamin,

De mettre le vieux chnoque sous une curatelle,

Bloquer son compte en banque,  renvoyer le personnel,

Et de placer le vioque dans une institution.

Tous le regardèrent surpris par la proposition.

Personne n’aurait osé formuler clairement

Ce qui était envisagé dans la convocation.

J’ai déjà pris contact, dit l’un, tout doucement

Avec quelques maisons de bonne réputation…

 

Le vieux pendant ce temps

Du danger inconscient

Préparait des cadeaux

Pour tous ces beaux…

Le nombre TREIZE

Samedi 3 décembre 2016

Est-ce magie ou superstition ?

Les gens donnent au nombre treize

Soit le pouvoir de malédiction :

Treize à table quel malaise!

Soit la magie de la charnière

Vers un moment plus bénéfique.

Je me garderai en la matière

De trancher dans la pratique…

Premier décembre deux mille seize

1+ 12>> 13    2+0+1+6>>>9

Relents de preuve par neuf

En y pensant, je trouve TREIZE…

?????????????????????????

Conte d’avent

Vendredi 2 décembre 2016

Il était une fois, au pays des grenouilles

Une population qui attendait Noël

Attendait que le ciel

Mettant fin aux magouilles

Lui envoyât enfin les cadeaux espérés.

Chacun avait écrit sa lettre de doléances

« Moi, je veux travailler

Disait l’un sans outrance

Car selon un adage

Vieux comme humanité

Mère de tous les vices est l’oisiveté »

« Moi je veux le partage

Je veux que ceux qui pillent

Cessent et par solidarité

Comme dans une famille

En toute liberté

Recrèent l’égalité.

Moi je voudrais

La paix

A tous les niveaux de notre société

Que les kalachnikovs cessent de rafaler.

On voudrait des logis

Pour tous les sans abris

Que baissent les impôts

Qu’à la fortune du pot

Tous puissent se retrouver

Et de la nourriture

Pour chacun sans rupture.

On voudrait des rires

Des rires et des joies

Et que cesse le pire

Meurtres et désarroi.

Hélas, un coup de vent

Dispersa les messages

Et cinquante ruffians

Echappés de leur cage

Se saisirent des lettres

Au lieu du bon vieux père

Ils se mirent à promettre

De beaucoup mieux faire.

Elles furent argument

Pour une triste campagne

Où nul ne comprit vraiment

Le jeu de qui perd gagne

Inepties

Jeudi 1 décembre 2016

Il m’arrive bien souvent

Quand je lis des inepties

De me demander de quel couvent

Sortent les oies qui les charrient.

Est-ce totale ignorance

Ou volonté de faire du mal

Ces gens qui voient des violences

Dans des règles en soi normales?

Mais oui, l’homme prend aux bêtes

De quoi nourrir ses enfants

Et il est sans cesse en quête

Des meilleurs rendements.

Et si pour billets d’argent

Il faut des graisses animales

Je ne vois vraiment pas comment

Cela pourrait être un mal.

Les masos, les flagellants

Qu’ils trainent leur repentance

Mais ne viennent pas maintenant

Contaminer nos existences!

Qu’ils aillent en grotte et végètent

Et laissent la paix aux terriens

Qu’ils aillent en grotte et végètent

Et se taisent, ce sera bien!

 

1234