Au fort de Montmélian

C’était au fort de Montmélian

(Là où les pompiers, dans le temps,

Pour parader , au jour de l’an,

Mettaient deux hommes sur trois rangs…)

Ils étaient cinq petits lutins

Qui jouaient à faire les malins:

Couraient,  couraient, couraient sans fin

Et chahutaient près du chemin.

« Ah! Venez donc petits coquins,

Ne faites pas les galopins,

Je vais vous conter une histoire

Qui restera dans vos mémoires »

Et ce sont cinq enfants très sages

Qui écoutèrent, médusés,

La recherche d’un vieux personnage

Trop fatigué pour sa tournée.

Ce furent cinq enfants charmants

Prêts à aider le père Noël,

En lui tendant vers le ciel

Le plus chaud de leurs vêtements.

4 Réponses à “Au fort de Montmélian”

  1. Les souvenirs d’enfance survivent à la mort de l’innocence,

    très bon dimanche à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Qui n'abandonne son rêve

  2. mireille girot dit :

    Délicieux ! Quelle chance ont tes petits-enfants !

Laisser un commentaire