Le temps des médiocres

Pour qui n’a pas réussi,
Pour médiocres, temps béni
Que celui d’incertitudes,
Celui où la suspiscion
Devient presqu’ habitude
Et où les viles passions
Ressortent sans moindre honte.
Dans le temps, heureux moment
Que celui de la milice
Exactions bénies par pontes
Porte ouverte à tous les vices,
Libre cours à pulsions viles…
Au nom de SECURITE…Etat d’urgence
Ils deviennent gardiens, vigiles
Appariteurs musclés pour rassurer la France…
Investis d’un pouvoir
Qu’ils voudraient sans contrôle
Ils vous en font voir
Sous couvert de leur rôle.
Ah! les fouilles serrées
De la plus petite poche
En recherche zélée
D’un objet à reproche:
« Qu’avez-vous donc là?
Une lame qui saigne?
_ Mais non! Le voilà!
C’est un malheureux peigne.
_ De la poche gonflée
Sortez donc la grenade
_ Porte-monnaie?? Ouvrez!
Il faut que je regarde »
Et de tâter partout
Fiers de leur importance
Mettre gens à genoux
C’est leur instant divin
Leur nectar de jouvence
Que cracher leur venin.

2 Réponses à “Le temps des médiocres”

  1. julie dit :

    Etranges temps que nous vivons… pauvres futurs enfants !
    Bonne soirée Gérard, heureuse que le radeau ait prit du service :)

  2. Il faut rassurer le citoyen,qu’importe les moyens !!,
    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : La drogue de l'espérance

Laisser un commentaire