• Accueil
  • > Non classé
  • > Remontée en surface de souvenirs au gré d’un concert vocal dont une choriste…

Remontée en surface de souvenirs au gré d’un concert vocal dont une choriste…

C’est une situation que les démolisseurs du climat de l’école
(bonjour MM Jospin , Sarkozy et compagnie) ne pourraient pas comprendre:
ils n’ont jamais rien compris…

Une situation que les dits « professeurs d’école » ne peuvent pas connaître…
Autrefois, dans la classe, il y avait bien un Maître qui régnait sans partage sur ses ouailles.
A cette époque-là, j’étais affecté à des remplacements de maîtres en congé. J’avais un quart de siècle d’expérience.
Qui dit « remplacement ne veut pas dire mise sous tutelle et deux ou trois collègues en firent durement les frais.
Habituées à ce que ce poste soit attribué à des débutants, ils (elles) s’imaginaient pouvoir _ bien qu’en congé _
venir intervenir inopinément dans « leur classe ». Dans une petite classe de moyens de maternelle, où nous nous entendions, enfants/maître à merveille, la titulaire du poste (ce n’est pas agréable que celui qui remplace soit trop apprécié) décida un beau jour, cela sans crier gare, de déferler en classe avec sacs de bonbons et autres gâteries.

Choquée, elle le fut, à l’instant où, pénétrant dans la classe, je lui dis tout de go: « Ah! Bon! Vous êtes là? Ma présence prend fin.  Reprenez votre classe, je m’en vais sur-le-champ ». La dame dont le congé de maladie était loin de son terme comprit qu’entre nous, il n’existait aucune hiérarchie. Elle n’était pas idiote et comprit aussitôt qu’il lui fallait passer par une demande et ce fut avec joie qu’invitée par « ma classe » (petits cadeaux préparés avec joie) elle put revoir ses petits élèves d’hier et de demain.
Une autre, (pauvre petite!)  DEBUTANTE juste à l’année pour la première fois s’était imaginée surveiller de son stage les faits et gestes suspects de son remplaçant _ je pense même que les grands penseurs de l’I U F M  l’y encourageaient _ Ma lettre de mission  ne faisant pas figurer ma venue à ses convocations un brin comminatoires, elle put à son gré venir tout remuer, fouiller en mon absence les locaux chaque soir…
Quand vint le dernier jour, elle annonça venir passer le dernier après-midi… Tout était préparé pour lui faire une fête, mais la dame, en toute désinvolture se permit d’arriver 3/4 d’heure plus tard… La fête était gâchée! Je lui rendis sa classe et partis aussitôt pour rester correct.

Cependant, pour couper court à ses vaines diatribes, je fis compte-rendu _ non du travail effectué (il était sur
la table) _  mais de toutes les anomalies constatées dans son fonctionnement: Suivre une méthode de lecture, cela veut dire avoir pour chacun un manuel et les cahiers d’exercices et certainement pas distribuer aux élèves chaque matin des photocopies de ces ouvrages.
Par ailleurs ces photocopies étant réalisées subrepticement dans une usine par une maman d’élèves (abus de biens sociaux!!) deux anomalies, délits de bas étage, dont elle m’avait placé en situation de complice.
La grande inquisitrice fut bien désarçonnée par le rapport que je lui fis accompagné des références légales et pénales qui pourraient être évoquées…

5 Réponses à “Remontée en surface de souvenirs au gré d’un concert vocal dont une choriste…”

  1. Quelle coïncidence … Mon article du jour concerne mon premier  » Maître « ….
    Je l’aimais bien, moi….
    Bonne journée à to
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : la nouvelle arche de Noé

  2. eructeuse dit :

    Chaud hier et maintenant ! Bravo !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : VICTOIRE CONTRE LE NAZISME

  3. julie dit :

    Dis mon maître gentil poète, à l’époque… les déesses t’intimidaient point ? :) Quel (bon j’espère) rapport avec la choriste ?
    Douce fin de semaine Gérard et à bientôt… J-20 :) Bisous.

  4. Eric dit :

    Merci pour ces belles histoires hier ! Belle rencontre pour nous.

  5. Tellement ça !

    Dernière publication sur Chroniques d'un siècle : La Boucherie

Laisser un commentaire