Le chant des assiettes

Quand j’entends chanter les assiettes
Quelle que soit ma position
Que je sois assis ou en sieste
Se dresse mon attention.
Ah! le chant de la porcelaine
Qu’il est doux à mon oreille!
Si, en plus, l’assiette est pleine
Mes joues tournent au vermeil.
Foin des régimes, foin des carêmes
C’est vraiment mieux qu’un poème.

18 Réponses à “Le chant des assiettes”

  1. Faut-il nourrir ce corps porteur d’un cœur tout aussi affamé !,
    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : L'enfant que j'étais

  2. timilo dit :

    Qu’importe que le contenant soit en porcelaine …c’est toujours agréable de se mettre à table …
    Bon et doux Lundi
    @+
    timilo

  3. julie dit :

    Mon gourmand poète, tu me rappelle mon chat, tout aussi réceptif que toi au bruit des assiettes… :)
    Douce journée Gérard. Bisous (g)astronomiques.

  4. 010446g dit :

    @chasseur d’images spirituelles:Bien manger dans de belles assiettes… La vie est belle
    Bon lundi!

  5. 010446g dit :

    @Timilo: J’ai une passion pour la porcelaine: c’est la matière qui chante le mieux.

  6. 010446g dit :

    @Julie: ben oui! c’est ma partie « gros matou »
    belle journée à toi
    Bisous

  7. leblogdelpapet dit :

    Pour le consacrer ici, gardons-nous de nacrer trop cet objet de tous les jours. Nulle ellipse prosodique, si brillante qu’elle soit, pour assez platement dire l’humble interposition de porcelaine entre l’esprit pur et l’appétit.
    Non sans quelque humour, hélas (la bête s’y tenant mieux !), le nom de sa belle matière d’un coquillage fut pris. Nous, d’espèce vagabonde, n’y devons pas nous asseoir. On la nomma porcelaine, du latin — par analogie — porcelena, vulve de truie… Est-ce assez pour l’appétit ?
    Mais toute beauté qui, d’urgence, naît de l’instabilité des flots, prend assiette sur une conque… N’est-ce trop pour l’esprit pur ?
    L’assiette, quoi qu’il en soit, naquit ainsi de la mer : d’ailleurs multipliée aussitôt par ce jongleur bénévole remplaçant parfois en coulisse le morne vieillard qui nous lance à peine un soleil par jour.
    C’est pourquoi tu la vois ici sous plusieurs espèces vibrant encore, comme ricochets s’immobilisant sur la nappe sacrée du linge.
    Voilà tout ce qu’on peut dire d’un objet qui prête à vivre plus qu’il n’offre à réfléchir.

    L’assiette – Francis Ponge

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : France, entends-tu

  8. 010446g dit :

    hé! Bé! j’en reste sans voix!

  9. julie dit :

    Wooow… bel éloge à l’assiette que Francis éPonge, après l’avoir soigneusement brossé !
    Douce nuit matou doux, bisous croquettes.
    :)

  10. 010446g dit :

    douce nuit Julie… Euh! tout compte fait je préfère les « mon chéri »
    bisous tout doux

  11. sylvie dit :

    ton texte confirme ce que je disais hier, à savoir ton inspiration sur tout!! c’est super ! je serai incapable en ce qui me concerne d’en faire autant…En tous cas le contenu et le contenant me vont! bien amicalement

    Dernière publication sur LA PHILO SELON SYLVIE : BLOG EN PAUSE

  12. julie dit :

    J’ai mieux : http://www.lindt.fr/shop/boites-et-coffrets-cadeaux/boites-et-ballotins/batons-kirsch-lindt-125g
    Trop trop bon, à condition de les garder au frigo et d’aimer le kirsch :)

  13. 010446g dit :

    @Sylvie: tout cela n’est que jeu… Et entraînement pour tenter de conjurer « l’ Allemand qui enlève la mémoire ».
    Toi, tu écris des choses sérieuses sur lesquelles réfléchir. C’est différent. ET tu maîtrises des techniques qui me sont étrangères.
    Amicalement.

  14. 010446g dit :

    @Julie : ah! oui! j’aime bien aussi.

  15. PARADISALIA dit :

    C’est pourquoi je me sens bien à table !!! Bises Gérard

  16. jullia dit :

    C’est vrai qu’il est doux le chant des assiettes ;) surtout quand se sont les autres qui mettent le couvert et que l’on a plus qu’à s’installer pour savourer un bon repas :lol:

    Bisous du sud.

    Dernière publication sur C'est chez moi! : Au revoir...

  17. 010446g dit :

    @jullia: remarque un peu féministe. Le texte suggère cette idée…
    Mais j’adore la vaisselle au point que dans ma jeunesse, je passais des après-midi entiers dans les magasins de vaisselle pendant que mes camarades allaient cogner dans un ballon. De plus, j’adore faire la cuisine (ce fut un vrai combat de pouvoir avec ma moitié pour que je lui cède le droit de régner aux fourneaux: celui qui cuisine règne sur le menu, détermine les courses, décide de l’heure du repas ETC…) J’ai horreur des lave-vaisselle qui ne respectent pas la porcelaine fine ni le cristal. Je m’en charge personnellement la plupart du temps. Faut pas croire que tous les mecs se font servir.
    Bisous

  18. 010446g dit :

    @Paradisalia: C’est l’un des meilleurs lieux d’une maison.
    Bises

Laisser un commentaire