Cours sur le terrain

J’étais venu avec ma canne

Mon vieux pull, mon vieux chapeau

Pour récupérer mes ânes

Enfermés près du gabot*       *la mare

Dans un parc un peu en pente

Afin d’éviter un désastre.

Ils débarquèrent vingt ou trente

Arrivés dans leurs autos

Filles belles comme des astres

Et garçons grands et costauds,

Venaient étudier le ruisseau.

Diable! un cours sur zones humides

Je crois bien avoir écrit

Un pamphlet assez torride***   *** ibid 2 février 2013

C’est donc ce que je leur dis.

Mais regrettant aussitôt

De freiner de jeunes ardeurs

Je m’approchai dans leur dos

Pour leur offrir hymne meilleur.

12 Réponses à “Cours sur le terrain”

  1. Ou le vieil homme et l’insouciante jeunesse,
    très bonne journée à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : Offrons cette réalité à notre éternité

  2. Rêveuse bleue dit :

    Hum …
    Ce doux échange
    D’âges
    Sans temps
    Juste des images
    Fuyantes
    Sur le doux Des nuages
    Et l’eau qui court
    Dans son lit
    Comme le fil
    Qui étire la Vie….

    Douce journée mon Poète
    Bisous frêle cascade

  3. ozy dit :

    que de rencontres enrichissantes tu fais GP….
    bises belle journée aussi
    joelle

  4. 010446g dit :

    @chasseur d’images spirituelles:
    C’était une jeunesse plutôt studieuse… Que je ne voulais pas mêler à des controverses.

  5. 010446g dit :

    @rêveuse bleue: ton poème me fait penser à certains poèmes japonais
    Douce soirée ma douce rêveuse.
    Bisous torrent.

  6. 010446g dit :

    @ozy: ces rencontres-là sont rares(nous sommes au milieu des champs) et précieuses.
    Belle soirée à toi
    Bises

  7. PARADISALIA dit :

    Qu’est ce que tu ne ferais pas pour garder le contact !!! Bises Gérard

    • 010446g dit :

      @ paradisalia:Ben, isolés au milieu des champs, le moindre rassemblement m’attire, me suscite l’envie de surprendre…
      BISES
      PS: depuis que tu as changé ton système, je ne sais plus comment commenter tes écrits

  8. Rêveuse bleue dit :

    Un soupir…
    Les ombres
    Qui s’étirant
    Doucement
    Dans les teintes
    Voiles du temps
    Là, sur l’instant
    Ce moment
    Où tes yeux
    S’arrêtent
    Sur mes prunelles
    Ce bleu
    Qui noie
    Le noir trop sombre
    Un regard…
    Et la nuit
    Se fait
    Douce magie….

    Douce nuit mon Poète doux
    Bisous encre mystérieuse. …

  9. 010446g dit :

    @reveuse bleue: doucement bordé par la douceur de tes poèmes mes nuits sont pleines de doux rêves.
    Douce journée à toi mon Erato mystérieuse
    bisous éthérés.

  10. PARADISALIA dit :

    Bonjour Gérard, je pense avoir rétabli le problème…A suivre…

  11. eructeuse dit :

    le bonheur est dans le pré !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : VICTOIRE CONTRE LE NAZISME

Laisser un commentaire