Parapentes

Quand je sors de la maison,

Sur la montagne qui se dresse

Je jette un regard en rond

Pour  voir si le temps presse.

C’est ainsi que, parfois,

Une couleur incongrue

Attire mon œil sur les bois :

Encore une toile perdue,

Encore un parapentiste,

Qui a raté son décollage

Et a terminé sa piste

Dans les arbres du paysage.

Certains dans un grand effort

Trouvent moyen de se dégager

Mais d’autres, dans triste record

Restent des heures accrochés.

Il faut bien souvent l’hélico

Et ses câbles déroulés

Pour les  transporter à l’hosto

Après maintes manœuvres déployées.

4 Réponses à “Parapentes”

  1. julie dit :

    Eh bah, t’as de l’aventure haute en couleurs dans ta tout aussi haute montagne, je t’envie quelque-part… gentiment :)
    Ici aussi pas mal de parapentistes, car souvent du vent… ils me font peur avec leurs acrobaties et chorégraphies trop risquées.

  2. Rêveuse bleue dit :

    Lâcher mes ailes
    Partir au loin
    Garder la hauteur
    Et cueillir le ciel
    Sentir la Liberté
    Effleurer mes yeux
    Monter si haut
    Caresser les Anges
    Comme une ode de fée
    Dans un instant perdu…

    Bonjour mon Poète
    Comment vas-tu?
    Doux bisous tout bleus

  3. 010446g dit :

    @Julie: Oui! de l’aventure… Qui fait souvent trembler:
    Chaque semaine on voit intervenir les hélicos.
    Mais les enfants sont émerveillés en regardant ces grands oiseaux….
    bisous

  4. 010446g dit :

    @rêveuse bleue
    MAGNIFIQUE!!!!
    bisous vol(ants? és?)

Répondre à Rêveuse bleue Annuler la réponse.