Capucine

Capucine est une ânesse

Qui accompagne les gens

Lentement avec tendresse

Elle porte les enfants.

Trois ou quatre jours de suite

Au rythme de sénateur

Jamais un seul pas plus vite

Chaque geste est en douceur.

Quand elle passe devant la porte

Elle s’arrête un instant pour boire

Elle sait que l’enfant qu’elle porte

Aimera bien mes histoires

7 Réponses à “Capucine”

  1. julie dit :

    Normal, les ânes adorent les âneries… moi aussi d’ailleurs ;)
    Bisous sécheresse mon poète préféré, c’est la galère ici pour les animaux… j’ai vu un cheval manger du crottin sec… :(
    Bonne soirée.

  2. Rêveuse bleue dit :

    De pas en pas
    Sur le temps
    Avancer doucement
    Regarder l’instant

    Douce journée mon Poète
    Prends soin de toi
    Doux bisous soleil bleu

  3. julie dit :

    :)
    Rêveuse bleue… que tes mots sont doux… que ton souffle est parfumé…
    Mâches-tu de la lavande ?
    Bisous à vous deux partagés avec Capucine.

  4. 010446g dit :

    @Julie: je ne suis pas étonné: j’ai entendu que des terrains souvent inondés ont été victimes d’incendie…
    Vive la pluie salvatrice bisous

  5. 010446g dit :

    @rêveuse bleue
    Lentement, très lentement pour savourer chaque instant…
    Bisous frôlements

  6. leblogdelpapet dit :

    Une petite chanson composée dans les embouteillages parisiens
    dans l’attente de vacances en Bretagne…

    Amicalement

    Achète un âne au fin fond du Morbihan, hi han, hi han !

    Pur et bel esprit des transports dans les cieux,

    Des sains déjantés de l’essence d’essieux,

    Chassez autos aux moteurs à explosion,

    Qui roulent et saturent à profusion !

    Refrain

    Achète un âne au fin fond du Morbihan, hi han, hi han! ! (bis)

    Condamnez leurs conducteurs à la déroute,

    Vers conduites propres à tenue de route,

    Et évitez-nous leurs caractères ronchons,

    De cons enfumés au volant de leurs bouchons !

    Au refrain

    Délivrez-nous de toutes les pollutions,

    De ses moches routières viciations !

    Renouvelez leur combustion solitaire,

    Par des énergies propres et solidaires !

    Au refrain

    Puissiez-vous, ces machines à pétrole,

    Les faire rouler en innovants pets drôles,

    Et substituez à klaxons des bagnoles,

    Chants en renouveau des très vieux rossignols !

    Au refrain

    Dernière publication sur Leblogdelpapet : Divers haïkus vermotiques en juillet 2019

Répondre à julie Annuler la réponse.