Quadrilogie pour une lapine

Evasion

 

Ma lapine blanche dans un élan

A renversé la barrière

S’est retrouvée au milieu du champ

A nous exposer son derrière

Où t’en vas-tu jolie princesse ?

Vas-tu courir le guilledou ?

Déjà un bouquin qui se presse,

Il va faire des jaloux !

Mais si le renard apprend

Que tu es sortie de la cage,

Ta liberté ne durera pas longtemps :

Tu finiras dans un carnage.

 

Liberté

Tu en profites, tant mieux,

A toi, tous les pissenlits

Les pousses de luzerne bleue

Les carottes et les radis.

Veux-tu sortir du jardin !

Pillarde inconséquente !

Les choux ce n’est pas malin

D’en grignoter  les jeunes plantes.

Si tu veux courir, sauter,

Pour t’ébattre le champ est plat ;

Si tu veux te faufiler

Les haies seront là pour ça.

Mais ne laisse pas tomber

La nuit sur ta liberté

Une cage t’es destinée

Ne refuse pas d’y rentrer.

 

 

2 jours plus tard

T’as voulu jouer à la maligne

Tant pis pour toi, tu as perdu,

De toi nous n’avons plus de signe

C’est vrai, tu as disparu.

Sont-ce les chiens de la voisine

Qui t’ont mangée pour leur dîner ?

Ou le renard, dont l’œil te guigne

Qui dans la nuit t’as croquée ?

Pour te mettre en sécurité,

Je t’avais gentiment proposé

De te laisser cerner en siège…

Quelques carottes dans un piège

Ne t’ont, non plus, pas convenu…

 

Partageons donc ta déconvenue.

 

4 jours plus tard

 

Tiens ! Tu es donc là

Que fais-tu au fond de la grange

Le renard ne t’a donc pas

Emportée au fond de son bouge.

Allez, laisse-toi attraper

Tu retrouveras ta cage

Tu n’auras plus à flipper

Ce sera vraiment plus sage.

5 Réponses à “Quadrilogie pour une lapine”

  1. julie dit :

    Attendez-vous dans un mois à voir naitre plein de tout petits gentils bambins lapins qui ressembleront peut-être à ceux de vos voisins…
    Belle quadrilogie, triste épilogue…
    Bonne fin de semaine poète. Bisous.

  2. Rêveuse bleue dit :

    Le goût de la Liberté
    Est si tentant
    Que petit derrière blanc
    En à pris le vent
    Mais à belle sagesse
    La fougueuse jeunesse
    N’écoute point
    Joli sermon…

    Douce journée Poète
    Bisous Liberte

  3. renaud dit :

    Ainsi le renard a posé un lapin à lapine !
    A moins que Lapine ait été plus rusée que le Goupil ?
    Quoiqu’il en soit c’est une jolie et haletante saga
    animalière d’été que tu nous proposes là.
    J’attends la suite avec impatience.
    Le renard va t’il être victime du coup du lapin ?
    Amitiés depuis ma Corrèze profonde.

  4. sylvie dit :

    cette histoire me rappelle le sketch de Gad Elmaleh « la chèvre de Mr Seguin » qui voulait aller  » gambader  » … a la difference près que notre lapine est de retour saine et sauve.. Le vent de la liberté est recherché par tous, animaux , humains …Quand je vois par exemple des gros felins ou autres en cage dans des parcs animaliers, je dis que c’est bien triste, leur place n est pas là !! bien amicalement

    Dernière publication sur LA PHILO SELON SYLVIE : CITATIONS PHILOSOPHIQUES

  5. 010446g dit :

    @Julie: justement, je craignais de me retrouver avec des plaintes à cause des terriers creusés par les rejetons en question.

    @Sylvie: le goût de la liberté même pour qui ne l’a jamais connue et risque d’en mourir…

    @Renaud: petits incidents qui meublent les journées…
    La Corrèze a-t-elle souffert de la sècheresse?
    Amitiés

    @Rêveuse bleue: holala! Un petit derrière blanc en quête de liberté…. De quoi fantasmer….
    Bisous coquins

Répondre à renaud Annuler la réponse.