Délice d’attente

Quand tu viens te blottir au creux de mon épaule

Comme un petit oiseau qui serait tombé du nid,

Moi je reste figé, j’ai peur que tu t’envoles

Je ne respire plus, ni ne fais, ni ne dis.

Ta main, alors, parfois, dans un geste frivole,

S’insinue doucement, se glisse entre les boutons,

En lente  reptation d’une caresse molle

Pour rechercher la peau sur mon gros bidon,

Hésitant, semble-t-il, entre provocation

Et attente en suspens de ma transformation.

6 Réponses à “Délice d’attente”

  1. Michèle F. dit :

    Je ferme doucement la porte et m’en vais sur la pointe des pieds….

  2. reveuse bleue dit :

    Attente…
    Un souffle en apnee
    Une aura douce s’immice
    Sur un instant suspendu
    Et ces parfums
    Ces senteurs sensuelles
    Qui sous ma peau
    Frissonnent en ronde merveille
    Un peau a peau
    Dessine tendrement
    Dans le soupir de la Vie…

    Tres joli…
    Belle journee Poete
    Bisous

  3. 010446g dit :

    Merci, rêveuse bleue pour ce doux poème!
    Belle journée à toi
    bises

  4. Elpapet dit :

    Texte à introduire délicatement,
    En expérience de bel enseignement,
    Au sein d’un manuel osé de licéité,
    D’éducation à la sensualité !

Laisser un commentaire