Grondement

En entendant le ton de la Députée allemande, voici ce qui gronde en moi !!

Le chant des partisans

Paroles de Maurice Druon et Joseph Kessel

 

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.
Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
Ohé, saboteur, attention à ton fardeau: dynamite…

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.
Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute…

Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

 

NON VOUS NE VIENDREZ PAS COMMANDER CHEZ NOUS !

7 Réponses à “Grondement”

  1. Michèle F. dit :

    A votre corps défendant, je n’ai pas entendu cette députée et je sais ce que votre région a souffert. Cependant, sur un plan personnel, je bannis tout chant guerrier, d’où qu’il vienne, je pense à tous les enfants du monde.

  2. 010446g dit :

    Le poids de l’histoire!
    Oui à l’amitié, mais non à la soumission de l’un à l’autre…
    Nous resterons copains quand même?

  3. Michèle F. dit :

    Copains, bien sûr… Et pas de soumission : moi aussi, j’en ai marre des leçons teutonnes…
    Quant au poids de l’histoire, je pense, entre autre, à tout ce que nous trimballons depuis la colonisation…

  4. 010446g dit :

    Je l’espérais bien ainsi.
    La guerre amène la guerre, les morts, la misère.
    Vous savez mieux que moi que l’unité de l’Allemagne s’est constituée grâce à la manière dont Bismark a su exploiter le rejet des Français (né notamment des guerres napoléoniennes et même, en plus, de la révocation de l’Edit de Nantes) et j’ai toujours l’impression quand un(e) politique allemand(e) fait des reproches aux Français qu’elle est en train de souder son peuple pour d’autres fins. Mon grondement est au moins autant de crainte que de volonté.
    Pour ce qui est de la colonisation, nous en paierons le tribut à juste titre et à tort pendant des décennies.

  5. Michèle F. dit :

    « pour d’autres fins », je le crois aussi. Nous devons beaucoup tenter d’inculquer à nos enfants le sens critique et la vigilance.
    Des décennies? J’espère que ce ne sera pas plus long. Toni Morrison prétend que, pour elle, la guerre de Sécession n’est pas encore terminée… D’autres romanciers du « Deep South » le disent aussi (voir entre autre le film de Bertrand Tavernier « Dans la brume électrique » d’après un roman dont j’ai hélas oublié le nom de l’auteur (et que pourtant, j’ai lu).

  6. 010446g dit :

    « « pour d’autres fins », je le crois aussi. Nous devons beaucoup tenter d’inculquer à nos enfants le sens critique et la vigilance »
    Tout à fait d’accord.

    Alors il y longtemps que nous ne serons plus là quand cesseront les conséquences!

  7. Michèle F. dit :

    Ah ça! Je suis bien sûre (et c’est rare que je sois « sûre ») que nous n’en verrons pas la fin…

Laisser un commentaire