Délit de sale gueule?

Ah ! Ecoutez cette histoire,

C’est l’histoire de Tartempion

Il arborait sur sa poire

Une barbe,  crinière de lion.

Pendant plus de quarante ans

Les pandores le voyant

Venaient contrôler ses pneus

Ses papiers, l’interroger sur ses feux.

Avec l’âge, devenu vieux

Avait oublié un peu

 Ces agissements ennuyeux :

Dans la huitième dizaine

Le délit de sale gueule

Ca peut paraître un peu veule

Pour  qui continue la peine.

Hier soir, au Dasapion

Où il allait au spectacle

On mit en doute son bon

A  l’entrée de la salle…

… « Votre carte d’abonnement,

Vous devez la présenter

Le billet n’est pas suffisant

Merci de me la montrer. »

Tartempion, vieux militant

Dans des mouvements divers

Respecte absolument 

Les dévoués lui sont chers…

N’avait pas sur lui

Le précieux document :

Sa moitié ayant pris

Les billets un peu avant…

Comprit dans un premier temps

La légitime demande

Mais voilà que vérifiant

Qu’il était seul de la bande

A subir la vexation,

Rapporta le document

N’apprécia pas pour autant.

5 Réponses à “Délit de sale gueule?”

  1. eructeuse dit :

    faut sortir avec le costume formaté sinon t’es embarqué faut pas rigolé c’est fou c’est fou comment le poil rend fou !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : Une veste à l'endroit une veste à l'envers...

  2. reveuse bleue dit :

    La betise humaine n’a de limite
    On prefere s’arreter sur une apparence
    As-tu deja vu ce comportement chez les animaux?
    Eux sont bien plus intelligents…

    Belle journee Poete

  3. 010446g dit :

    @eructeuse: autrefois, c’était parce suspicion d’anarchie, aujourd’hui suspicion de djihadisme…

    @reveuse bleue: tu as raison: pas de limite!

    belle journée à vous deux

  4. renaud dit :

    C’est plutôt bien d’être encore pris à 80 berges pour un anar, un agité ou
    un dissident.Cela prouve que tu es toujours sur le bon chemin.

  5. 010446g dit :

    D’accord, mais se payer les marches d’escalier pour aller chercher le document dans la salle et le rapporter…

    Huitième, c’est entre sept zéro et huit zéro

Laisser un commentaire