Elle avait les cheveux blancs

Elle marchait dans le village
Son petit panier au bras
Comme une petite fille sage
Qui va soigner grand papa.
Je circulais en voiture
Attentif à tout ce qui bouge
J’eus l’idée dans l’aventure
« Le petit chaperon rouge ! »
J’avais envie tout à coup
Comme je la dépassais
De parler comme le loup.
Mais soudain je réalisai
Que ce jeu il y a cinquante ans
Aurait pu être amusant
Mais qu’à soixante-dix ans
C’était un peu être enfant
Et qu’à plus de soixante ans
Elle pourrait le voir autrement.

4 Réponses à “Elle avait les cheveux blancs”