Séisme pédagogique (3)

C’était la troisième fois qu’on l’invitait ainsi, mais les deux premières fois, c’était par simple lettre. Il y avait de l’affolement chez ceux qui cherchaient à le (liquider) neutraliser. Quand il regardait derrière, outre l’examen probatoire au concours d’inspecteur, il avait passé l’obstacle et cela à deux reprises de l’écrit du concours. A trois reprises ses élèves avaient été élus par leurs pairs pour représenter le département à des congrès de coopérateurs. Deux années de suite, ils avaient gagné le concours de monographies. Une année, ils avaient même lancé une campagne de sauvegarde des sapins à l’époque de Noël sur 23 départements… Avant que cela ne soit la mode, ils avaient dans le village lancé une opération « rivière propre »…
C’était avant… Avant qu’il ne devienne celui qui ne veut pas se taire.
SURTOUT NE RIEN LAISSER PARAITRE ! L’homme est là qui le dévisage…

La première fois, à Lyon, en septembre, il s’agissait d’une dame, jolie, courtoise, qui l’avait interrogé vaguement, en tournant autour du pot : ses supérieurs s’inquiétaient… Il fallait lui disait-elle savoir s’adapter, car voyez-vous, les dinosaures ont fini par disparaître faute de capacité d’adaptation… Vous êtes sûr de rester sur vos positions ? Ce n’est pas faillir que changer d’avis… Un obstacle, il faut le contourner plutôt que de tenter de le démolir…Vous devriez réfléchir ! Rien n’est perdu !

L’homme ne bouge pas. Un long silence à la limite du supportable…

La deuxième fois, c’était un mercredi de novembre. A Villeurbanne. C’était un homme déjà assez âgé, la cinquantaine bien sonnée qui lui avait fait le coup du questionnaire d’identité :
Nom ?
Prénom ?
Date de naissance ? lieu de naissance ?
Diplômes ? Profession ?
Nom , prénoms, date et lieu de naissance de votre père ?
Nom , prénoms, date et lieu de naissance de votre mère ?
Nom et prénoms des grands-parents paternels ? Maternels ?
Quelles écoles avez-vous fréquenté ?
Puis avait suivi une longue discussion, au cours de laquelle on lui demandait des précisions, on objectait, on cherchait à le faire sortir de ses gonds…A la fin, l’homme avait fait une moue dubitative avant de le congédier…

L’éphéméride marquait 5 février.
Louis savait bien qu’aucun esclave patenté de l’administration ne serait allé chercher dans les textes de loi les règles qui régissent la fonction d’Inspecteur de l’Education Nationale. Louis savait qu’ON n’avait pas apprécié, mais PAS DU TOUT APPRECIE , qu’il ait eu l’audace de demander au député de sa circonscription de questionner le Ministre sur la règle de l’éloignement qui interdit à un enseignant d’être nommé inspecteur dans son département pendant dix ans afin d’éviter tout favoritisme… Et s’il était normal qu’un Conseiller Pédagogique fasse fonction d’inspecteur sur SA PROPRE CIRCONSCRIPTION … Louis savait qu’ON n’avait pas apprécié, mais PAS DU TOUT APPRECIE la réponse du ministre au journal officiel du 31 août 1983 selon laquelle il devait y avoir éloignement….Louis savait qu’aucun larbin n’aurait refusé un avantage qu’on lui octroyait au motif qu’il n’était pas légal*. Louis savait qu’aucune serpillière n’aurait quitté un poste de direction d’école important, ne se serait mis sur la touche sur un poste de remplacement en exigeant que tous les actes d’un illégitime inspecteur (ref =J O) soient désavoués pour reprendre ( ?) des responsabilités.
Louis savait enfin que peu de gens auraient comme lui assuré qu’ils iraient jusqu’au bout, méthodes militantes des bonzes au Vietnam comprises…. ( A suivre)
*Pour les perspicaces : voir « A propos de passe-droit » ibid 28 avril 2014

9 Réponses à “Séisme pédagogique (3)”

  1. tardlesoir dit :

    Quand on s’est frotté au « milieu », même à moins haute échelle que Louis, on est parfois tenté de répondre, comme cela m’est arrivé parfois : Profession? Sans!

  2. reveuse bleue dit :

    Ne pas oublier l’interet des petites tetes…

  3. leloupbas dit :

    N’est ce pas tes propres espérience, ta propre histoire ???

    Dernière publication sur jlc1552trey : Demain le train

  4. 010446g dit :

    @Leloupbas: je dois te remercier: tu m’as tendu la perche…
    Après cela: qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son.

    @reveuse bleue: on n’apprend jamais aussi bien que dans le plaisir de voir que cela sert à quelque chose;

  5. reveuse bleue dit :

    Oh oui!!! Le plaisir est reciproque quand il est fait avec une conviction certaine qui lui confere sa valeur

  6. iowagirl dit :

    Intéressant.

    Je connais assez le système français (Système-F) pour apprécier. ;-)

  7. leloupbas dit :

    Je n’ai fait que suivre les balises que tu as mis Gérard.

    Dernière publication sur jlc1552trey : Demain le train

  8. 010446g dit :

    Tu comprendras demain quelle perche tu m’as tendue

  9. 010446g dit :

    @ le loupbas:c’était le 18 mai

Répondre à iowagirl Annuler la réponse.