Servir ou se servir?

On dit que « charité
Bien ordonnée
Par soi-même commence »
Vous connaissez l’adage
C’est cela que l’on pense.
Il était une fois, dans un gentil village
Gentille institutrice de classe maternelle
Aux élections, c’est dans les écritoires
Fut bravement élue conseillère municipale.
Rien de bien étonnant .Banale serait l’histoire :
Des petits et des grands, elle était très aimée.
Au-dessus de l’école, était alors logée…
Dès le premier conseil, elle a considéré
Qu’était bien trop étroit et ce dorénavant
De fonction octroyé ledit appartement.
Il fallait grignoter sur celui des voisins
De quoi faire un bureau, une chambre, au moins.
Cela créa, bien sûr, une grande stupeur :
Les autres conseillers sciés par l’impudeur
N’osèrent protester.
Cette histoire contée est peut-être fiction
Chacun aurait pensé « mais quelle éducation ! »
Mais quand j’entends qu’ici, là ou bien ailleurs
On s’augmente les primes dès le premier conseil
Servir ou se servir tel doit être le dilemme
Quand citoyen lambda cherche dès le réveil
Comment assumer la charge de ceux qu’il aime.

8 Réponses à “Servir ou se servir?”

  1. 010446g dit :

    Quand les augmentations viennent de ceux qui ont fait campagne autour des questions de dépenses trop grandes, cela choque encore plus.

  2. juillet58 dit :

    c’est vrai que c’est tentant
    et l’on trouve vite de bonnes raisons
    charité comme tu as dit
    mea culpa , j’aurais fait pareil !!!
    mais moi je suis une vilaine
    bise aux deux

  3. tardlesoir dit :

    J’ai bien des défauts. Mais je crois n’avoir jamais tenté, de ma vie, de passer par un passe-droit. Je n’y ai aucun mérite : ça ne me vient pas à l’idée.

  4. 010446g dit :

    Moi, ça me choque!
    Mon grand-père pour qui j’ai une admiration sans bornes, était adjoint au maire.
    Mon père racontait souvent, en désapprouvant fort , qu’il avait une fois, où le vent menaçait de ruiner son blé, laissé tomber sa faux pour aller parlementer avec un administré qui faisait du scandale: refuser de reconnaître l’enfant né au foyer. TROIS JOURS de palabres .La question fut règlée. Le blé était battu, ruiné par la tempête, mais il avait fait ce pourquoi il était élu…

  5. leloupbas dit :

    Un homme de devoir.
    Il n’y en a pas tant.
    Mais qui a suporté la casse.
    Lui sa famille.
    Pas la communauté.
    Le gas en question, ça ne lui aurrait rien fait de mal de poiroter en prison avant la pluie.
    Jean-Louis

    Dernière publication sur jlc1552trey : Demain le train

  6. 010446g dit :

    Une façon de voir!
    Une conception du dévouement à la communauté…
    C’est un peu la mienne.

  7. alainx dit :

    C’est intéressant cette « augmentation  » dès le premier conseil…. surtout quand ça concerne des élus par ailleurs incompétents…
    Ceux/celles qui on voté pour ces listes extrêmes déchanteront rapidement.
    Belle leçon en somme que celle d’écouter les Sirènes marines….

    • 010446g dit :

      Là, l’étiquette n’est pas clairement revendiquée, à part un rejet viscéral de tout ce qui peut paraître de gauche.
      Il y a déjà des désillusions…

Laisser un commentaire