Quelle énergie !

Je suis toujours subjugué par l’énergie déployée par des artistes âgés.
Je ne parle pas ici des artistes de cinéma : le tournage peut avoir cet avantage de ne montrer *que* les bons moments.
Je veux parler des artistes sur scène. La scène ne pardonne pas. Il faut être excellent à chaque instant.
J’ai profondément admiré LINE RENAUD l’an dernier.
J’ai été médusé par la transfiguration de SERGE REGGIANI il y a quelques années… Cet homme qui s’approchait comme un vieillard du micro, et qui, à la première note de musique, était transcendé par la passion du métier et rajeunissait de trente ans sous nos yeux ébahis pour nous livrer un spectacle accompli.
Je craignais récemment en allant voir PIERRE PERRET de constater les effets néfastes de l’âge…
Là encore, mon admiration fut totale : outre la truculence qui le caractérise, cet artiste qui accepte, le cas échéant, de partager la scène avec les enfants d’une classe voisine, se prête, après concert, aux dédicaces.

7 Réponses à “Quelle énergie !”

  1. tardlesoir dit :

    Vous me redonnez le moral… C’est particulièrement vrai aussi d’une artiste fantaisiste comme Annie Cordy, elle est incroyable…. Avez-vous entendu les interviews de Paul Léautaud alors qu’il était déjà âgé?

  2. 010446g dit :

    Je n’ai jamais vu Annie Cordy sur scène mais je suppose que ce doit être la même flamme qui l’habite.
    Je crois que pour ces artistes, ne plus se produire, c’est mourir.

    Pour ce qui est des choses retransmises, je me dis souvent « qu’on a choisi le moment »…

  3. eructeuse dit :

    bel hommage !

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : FRACTURE ENERGENIQUE

  4. gravier myriam dit :

    Je ne suis pas étonnée. C’est non seulement un grand artiste mais qui a su rester humain, à la portée de son public.

  5. Théophanie dit :

    S .Reggiani… » l’absence la voilà « ,  » les mensonges d’un père à son fils « , « Petit garçon « …Intemporel, comme Brel, Brassens, Barbara !

    Dernière publication sur A la santé du feu et à la flamme : Une lecture historique des "Mille et Une Nuits"

Laisser un commentaire