Prédilection

C’est vrai que parmi les déesses
J’ai une prédilection
Pour celles qui sont derrière les caisses
Elles captent toute mon attention.
Est-ce parce que leurs doigts agiles
Se promènent sur des boutons
Comme des pianistes subtiles
Qui accompagnent mes chansons.
Dans le court laps de temps utile
Entre la carte et le ticket
On peut échanger des mots futiles
Des mots caresses dans un paquet.
Il faut s’exprimer dans l’urgence,
Car les matons de leurs guichets
Mesurent toujours la cadence,
A sanctionner, toujours sont prêts.
Pressées comme des oranges
Par les patrons par les clients
Elles gardent, et c’est étrange,
Un radieux sourire confiant.

4 Réponses à “Prédilection”

  1. eructeuse dit :

    voilà un bel hommage à nos caissières qui prennent plein pot mots doux ou mots raides, je suis comme vous j’ai toujours un échange courtois avec ces dames…La maman de mon petit-fils l’était… Bon dimanche…

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : VICTOIRE CONTRE LE NAZISME

  2. 010446g dit :

    Elles sont les prolos du moment… Et on exige d’elles de rester toujours affables.

  3. 010446g dit :

    bien des poèmes de ma part leur sont dédiés…
    Le plus ancien figure ici à la date du 9 avril 2011

  4. gravier myriam dit :

    J’envie parfois leur self-control, une chose qui me manque énormément et leur aptitude à enchaîner des gestes identiques durant des heures. Je ne manque jamais de leur demander si elles approchent de la fin de la journée et en cas de réponse négative de leur laisser un encouragement. Des métiers difficiles et peu valorisés.

Laisser un commentaire