Printemps précoce

A l’abandon dans la pelouse
J’ai retrouvé mon poulailler
Comme en gigantesque partouze,
Le beau faisan en invité,
A se saouler de l’herbe fraîche,
De toasts aux vers bien annelés,
A rechercher les zones sèches,
Où s’abaisser pour copuler.
Pas de renard dans la campagne
Vive la joie, la liberté!
Au printemps, c’est fièvre qui gagne
Il faut courir boire et sauter.

4 Réponses à “Printemps précoce”

  1. tardlesoir dit :

    Ah! Oui, ça frétille de partout avec ces températures douces…. Jolis frémissements dans vos vers….

  2. 010446g dit :

    Merci!
    Faute de force, on transfère….

  3. eructeuse dit :

    sourire…

    Dernière publication sur Victoryne Moqkeuz Eructeuse : VICTOIRE CONTRE LE NAZISME

  4. 010446g dit :

    J’ai vu Pierre Perret ce soir…Son printemps est plus agité

Laisser un commentaire