Il a volé!!

Je devais avoir huit ou neuf ans. Comme je sortais de l’école, je vis que la voisine faisant « ménage » dans son jardin, avait jeté dans le chemin des plants de fraisiers qui avaient fructifié l’année précédente.

Objet jeté… Sous les pieds, j’en ramassai quelques plants :j’ai toujours aimé les fraises, et parce que ma grand-mère attrapait de l’urticaire, pas de fraisiers dans le jardin.

Je comptais bien obtenir de mon grand-père un recoin pour planter mes trouvailles.

La voisine, qui m’avait vu faire, « attrape » mon père au passage : « Tu devrais surveiller ton fils, il m’a pris des plants de fraisiers »

Parole d’adulte, en ce temps-là, est évangile évidemment. Mon père furieux de la remarque arrive en trombe à la maison… Heureusement que j’avais pu raconter mon histoire au grand-père, qui a pu ramener les choses à la dimension vraie… La plaignante étant sa filleule, il se chargea de lui expliquer qu’une fois que l’on a jeté, l’objet n’est plus votre propriété.

Soixante ans plus tard, quand je vois que des magasins mettent du fuel sur des denrées qu’ils jettent pour empêcher les affamés de survivre grâce aux poubelles, je me dis qu’elle devait être « à l’avant-garde »

Laisser un commentaire